logoplus

Flash infos

  • Fermeture exceptionnelle de l’Hôtel de ville le 24 janvier à partir de 17h30
  • La ville met en vente plusieurs biens immobiliers : Cadre de vie > Habitat logement > Vente de biens
  • Permanences de Nicolas Daragon tous les mardis de 09 h à 12 h, sur rendez-vous au 04 75 79 25 17

Sécurité : des missions partagées

En France, la protection des personnes et des biens est d’abord assurée par l’État. Mais la mairie agit également et a pris la responsabilité de faire plus pour la tranquillité des Valentinois

Une responsabilité de l’État

La police nationale et la gendarmerie sont des institutions étatiques relevant du ministère de l’Intérieur et de celui de la Défense. Les policiers nationaux et les gendarmes ont pour missions principales de constater les infractions pénales, d’en rechercher les auteurs, de les arrêter et de les déférer aux autorités judiciaires. On parle de police judiciaire, car policiers et gendarmes ont le pouvoir de réprimer les atteintes à la sécurité des personnes et des biens. Généralement, la police nationale est compétente dans les zones urbaines, et la gendarmerie dans les zones rurales.

Le rôle de la police municipale

Aux côtés des policiers nationaux, les policiers municipaux agissent au plus près des citoyens. Leurs missions sont davantage préventives avec des actions de proximité pour assurer le bon ordre, la tranquillité publique et la salubrité.
Il est par exemple du ressort de la police municipale de prévenir les débordements lors de rassemblements, de lutter contre les nuisances nocturnes, d’appliquer les règles en matière de stationnement ou de prendre des mesures contre la divagation des animaux. Les policiers municipaux assurent une présence quotidienne et de proximité qui rassure et crée du lien social. Leur action vient en complément de celle des policiers nationaux et gendarmes, et permet d’affirmer la présence de l’autorité dans un esprit d’écoute et de prévention. La police municipale déploie des outils de proximité innovants pour maintenir la tranquillité : brigade équestre, à vélo, rencontres régulières avec les commerçants…

Le Maire, officier de police

En tant que premier élu de la commune, le maire a le pouvoir de prendre et de faire respecter les mesures nécessaires au maintien de l’ordre. Il a donc à la fois le statut d’officier de police administrative car il doit mettre en oeuvre l’action de la police municipale dans sa commune et faire appliquer les arrêtés municipaux, et celui d’officier de police judiciaire sous le contrôle du procureur de la République. Pour préserver la tranquillité publique, le maire a pris deux arrêtés, visant à interdire « l’occupation abusive » de l’espace public par des regroupements de personnes, la consommation et la vente d’alcool ainsi que la divagation des chiens, dans un contexte menaçant l’ordre public.