Eléments budgétaires 2016

Une ambition pour la ville

La dernière séance du conseil municipal de l’année 2015 a été consacrée au vote du budget 2016 de la Ville. élaboré dans un contexte toujours contraint par la réduction des dotations de l’état (-1,7 M€), le budget de fonctionnement s’élève à 81,4 M€ (-12 % par rapport à 2015) et le budget d’investissement à 36,6 M€ (- 4 %).
Le budget 2016 s’inscrit dans un contexte particulier lié au transfert de compétences de la Ville à Valence Romans Sud Rhône- Alpes (petite enfance, piscines couvertes, informatisation des écoles, habitat, éclairage public) et de la mutualisation de certains services (ressources humaines, audit et contrôle de gestion, assistance juridique et commande publique, bureau d’études...). De ce fait, 400 agents et 8,2 M€ ont été transférés à la communauté d’agglomération le 1er janvier 2016.
Cette nouvelle répartition des missions entre la Ville et l’Agglo doit permettre de réduire les dépenses et dégager des marges de manœuvre pour financer les principaux projets en matière d’éducation, de sécurité, d’urbanisme, de déplacements, de culture et de sport.

Par ailleurs, la Ville poursuit son plan d’économies avec notamment la baisse historique de 1 % de la masse salariale (en dehors des transferts de personnel).

L’éducation, une priorité

Ce budget traduit les engagements prioritaires de la municipalité :

  • Accompagner l’éducation.
  • Renforcer la sécurité publique.
  • Rénover la voirie, faciliter les déplacements et le stationnement.
  • Cultiver la proximité et la solidarité.
  • Animer la ville par la culture et le sport.
  • Préserver l’environnement.

Le budget en chiffres

Le fonctionnement : 81,4 m€

  • Recettes

Le budget de fonctionnement est alimenté principalement
par les dotations de l’état (dont la dotation globale de fonction- nement), les impôts et taxes (taxe d’habitation et taxe foncière), les prestations assurées par la Ville (restauration scolaire, entrées au Théâtre de la Ville, au Musée...)

  • Dépenses

Elles regroupent les frais de rémunération des personnels, les dépenses à caractère général (électricité, fournitures scolaires, entretien courant des bâtiments communaux, du matériel, de la voirie...), les subventions (aux associations mais aussi au Service départemental d’incendie et de secours, au Centre communal d’action sociale...), les intérêts des emprunts...

L’investissement : 36,6 m€

  • Recettes

Elles sont constituées par des emprunts, des subventions versées à la Ville par d’autres collectivités territoriales, l’autofinancement, le produit de cessions (biens immobiliers, terrains...)...

  • Dépenses

Elles comprennent les opérations d’aménagement urbain,
la construction d’équipements (gymnase, maison de quartier...) ainsi que les travaux de rénovation des bâtiments municipaux (21,9 M€), les acquisitions mobilières et immobilières, le versement de subventions à d’autres collectivités pour des travaux d’équipement, le remboursement des emprunts...

Quand je paie 100 € d’impôt, comment sont-ils utilisés par la Ville ?

La parole à Flore Da Costa fernandes, adjointe aux finances

L’année 2016 s’inscrit dans un contexte budgétaire incertain, contraignant et difficile du fait des baisses de dotations de l’état. Cette situation s’impose à nous, élus. Nous sommes d’une part amenés à optimiser la gestion quotidienne et le service rendu aux Valentinois. D’autre part, nous devons être très prudents et rationnels dans la conduite de nos projets. Chaque euro dépensé doit l’être dans un souci d’efficacité et d’utilité optimale.

Education

Le budget éducation de la Ville intègre le scolaire (1,3 M€), le périscolaire (1,6 M€) et l’enseignement supérieur (345 350 €). Soit plus de 3,2 M€ pour la partie fonctionnement.

Enrichir les apprentissages

La municipalité a choisi de maintenir ses efforts et d’aller au-delà de ses obligations pour contribuer à enrichir l’éventail des apprentissages proposés aux jeunes Valentinois. Elle soutient notamment les projets mis en œuvre par les équipes éducatives :

  • classes de découverte et voyages pédagogiques (210000€),
  • projets éducatifs mis en place par les professeurs des écoles (36000€),
  • accueil d’auteurs de littérature jeunesse (5 000 €).

La Ville, conformément à ses engagements, finance également les écoles privées sous contrat à hauteur de 640000€ en 2016.

Périscolaire : qualité et diversité

En 2015, 17 accueils de loisirs périscolaires ont été créés dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Chacun est désormais géré par un directeur qualifié, entouré d’équipes d’animateurs formés. La Ville a étoffé son réseau de partenaires pour développer une offre d’ateliers de qualité et diversifiée, permettant à l’ensemble des élèves de participer tous les soirs à une ou deux activités culturelles, artistiques, sportives, scientifiques...

Coût de ces prestations extérieures : 134 000 €. Une enveloppe en augmentation.

Coup de pouce aux étudiants

Concernant l’enseignement supérieur, la Ville a choisi d’ouvrir le Contrat municipal étudiant aux jeunes Valentinois poursuivant leurs études au sein de l’Union européenne (hors programme Erasmus). Le budget dédié à ce « coup de pouce financier » s’élève à 262 000 €.

Des écoles rénovées

Du côté des investissements, 1,9 M€ seront consacrés en 2016 aux travaux de rénovation des écoles, avec notamment :

  • la réfection de la cour de l’école maternelle Montaigne (100 000 €),
  • la réfection des écoles Condorcet, Rigaud, Brossolette, Louise Michel,
  • la rénovation-extension du restaurant de l’école Abel et la construction d’un nouveau restaurant à l’école Buisson,
  • le remplacement de tous les bacs à sable par des structures de jeux, pour des raisons d’hygiène (225 000 €).

Plusieurs chantiers ont pour objectif de rendre les écoles accessibles aux personnes atteintes de handicap dans le cadre de l’Ad’AP (agenda d’accessibilité programmée).

Les travaux d’isolation thermique se poursuivent dans les écoles pré-élémentaires (363 000 €).

Culture et sport

Une ville animée

  • 4 saisons, 4 évènements : le Festival de Valence, la Fête de la gastronomie, les Fééries d’hiver et... les (Re)créations de printemps ! La première édition de ce nouveau rendez-vous dédié aux enfants aura lieu le 2 avril.
  • D’autres temps forts animent la ville et dynamisent le commerce tout au long de l’année : le Rallye Monte-Carlo historique, le festival de jazz Sur le grill, le Festival des scénaristes, le Festival du jeu, le Tour Auto, le Triathlon, les expositions temporaires du musée, les 10 km Vitaville- Valence...

Un patrimoine préservé

  • Un programme de restauration se déroulera sur 4 ans afin de préserver le bâtiment historique de l’Hôtel de Ville et d’accueillir le public dans de meilleures conditions (250 000 €).
  • Le Théâtre de la Ville (plus de 70 000 €) et la Maison des Têtes (142 000 €) vont également être rénovés ainsi que deux lieux d’exposition : la Bourse du Travail (90 000 €) et la salle des Clercs (30 000 €).
  • Début des travaux de réhabilitation du stade des Baumes : 515 000 € (lire p.16).
  • Réalisation d’un boulodrome aux Auréats : 980 000 € (acquisition du bâtiment et études).
  • Rénovation du Palais des sports Mendès France (165 000 €), de la halle Chaban Delmas (164 000 € dont la moitié pour la rénovation complète de l’éclairage), du stade Pompidou (177 000 €) et des courts de tennis de l’Epervière (110 000 €).
  • Réfection de plusieurs gymnases (111 000 €) et stades (80 000 €).
  • Lancement d’une étude pour le futur gymnase de Valence sud.

Une aide pour les jeunes sportifs

Les conditions d’attribution du chèque sport – participation financière à l’adhésion dans un club sportif valentinois – sont assouplies afin d’en faire profiter un plus grand nombre d’enfants.

Sécurité

La municipalité poursuit en 2016 une politique visant à assurer la sécurité de tous les Valentinois

Présence accrue des policiers municipaux

Renforcement de l’effectif de l’unité territoriale de proximité (UTP) Nord-Est incluant Les Hauts de Valence ainsi que de la brigade cynophile; augmentation de l’effectif de l’unité de service de nuit (USN) qui passe de 9 à 12 agents.

Développement de la vidéo-protection

Installation de 25 caméras de vidéo-protection supplémentaires (300000€) ; réaménagement du Centre de protection urbaine, lieu vers lequel convergent et sont analysées les images filmées par les caméras réparties sur les villes de Valence et de Bourg-lès-Valence.

Aménagement urbain et cadre de vie

Privilégier la qualité de vie, embellir la ville, imaginer de grands projets tout en maîtrisant l’urbanisation... tels sont les objectifs de la municipalité.

De grands projets

  • Au printemps, les Valentinois pourront profiter d’un parc de loisirs de 6 hectares à l’Epervière, en attendant
    la construction d’ici 3-4 ans d'un centre aqualudique, projet porté par l'Agglo.
  • Figure de proue du projet de requalification de la basse-ville, la MPT du centre-ville, ouvrira ses portes à l’automne, en lieu et place de l’ancienne école Jules Renard.
  • Des études d’urbanisme sont en cours dans différents quartiers : éco-quartiers la Palla et les Iles, Hugo-Provence, îlot Chauffour, programme de logements à La Bayot, avenue de Romans, parking souterrain à Latour-Maubourg.
  • Poursuite des études préalables au projet de Cité de la gastronomie.

Des routes plus sûres

  • Démarrage du projet d’aménagement de l’avenue de la Libération. Objectif : créer un espace sécurisé, accueillant et agréable, favorisant les déplacements doux.
  • Réfection du revêtement du Champ de Mars (150 000 €).
  • Aménagement de la rue de la Belle Meunière (200 000 €), en collaboration avec Bourg-lès-Valence.
  • Travaux de maintenance dans les rues Bady, Brunet, des Moulins, Briffaut et avenue de Chabeuil.
  • 200 000 € investis afin d’étendre la zone 30 et sécuriser la circulation (aménagement de plateaux traversants, ralentisseurs...).
  • Poursuite des aménagements cyclables (50 000 €).

Un cadre de vie agréable

  • Rénovation de la place du Palais de justice, aménagement de la place devant la nouvelle Maison pour tous du centre-ville (200000€) et du square Sylvestre.
  • Préservation des parcelles autour de la source du canal du Grand Charran, aménagement des berges des canaux (99 000 €), poursuite des plantations d’arbres (69 000 €).
  • Réaménagement de l’animalerie du parc Jouvet en petite ferme pédagogique.
  • 160 000 € pour de nouvelles aires de jeux, au parc Marcel Paul notamment.
  • 240 000 € pour la réfection du réseau d’eau du cimetière, des bornes fontaines et l’extension du columbarium.
  • Mise aux normes d’accessibilité des bâtiments publics (750 000 €) : les gymnases Bachelard et Polygone, le stade Pompidou, le Palais des sports Mendès France, le groupe scolaire Rigaud, le Théâtre de la Ville et l’espace Jeanne de Flandreysy.
  • Acquisition de véhicules pour la propreté urbaine (210 000 €).
  • Actions liées à la politique de l’habitat et du logement (200 000 € dont 50 000 € pour l’aide à la rénovation des façades).