3 octobre 2016

Chauffage urbain : un nouveau prestataire

Le chauffage urbain est un service public à Valence depuis 1967. Actuellement, le réseau dessert environ 3 850 logements (soit plus de 10 000 habitants), auxquels s’ajoutent de nombreux équipements publics.
Le contrat d’exploitation actuel arrivant à échéance le 31 décembre 2016,

la Ville a souscrit un nouveau contrat de délégation de service public pour une durée de 24 ans. Quatre entreprises ont répondu à l’appel d’offres, proposant des améliorations significatives : un prix en baisse (de 20 à 30 %), le recours aux énergies renouvelables (géothermie et/ou bois) et la division par 3 des émissions de gaz à effet de serre, le développement du réseau...
L’offre de la société Coriance, seul candidat à garantir le remplacement à 100 % du réseau de chauffage à l’échéance de la délégation, ainsi qu’un bon niveau de GER (gros entretien et réparation), a été retenue et validée par les élus.

Favoriser l'accès à la culture

Équipement municipal, le musée de Valence, art et archéologie, souhaite offrir au public le plus large possible l’accès à ses collections. Dans cet objectif, il organise des animations variées comme « Le week end en famille » (26 et 27 novembre), et « Art nomade » (le 1er décembre à Valence) : deux événements dont le conseil municipal a validé la gratuité.

À l’occasion du « week end en famille », petits (à partir de 4 ans) et grands pourront découvrir des œuvres à l’aide d’un kamishibaï (petit théâtre japonais), s’initier à la technique de la mosaïque, réaliser une carte pop-up personnalisée... Dans le cadre d’« Art nomade », une céramique d’Anne Dangar sera présentée
à la médiathèque de centre-ville, exposé suivi d’une lecture d’extraits de la correspondance de l’artiste par une comédienne.

Objets trouvés recyclés

Le service des objets trouvés de la Ville conserve des objets nombreux et variés qui ne sont pas toujours réclamés par leurs propriétaires.
Les élus ont approuvé la signature d’une convention avec deux associations pour leur céder téléphones portables et « cycles sans moteur abimés ou détériorés » à l’issue du délai légal de stockage, fixé à un an et un jour.

Les téléphones portables seront remis à l’association « Pour la vie » qui, en les recyclant, récoltera des fonds pour réaliser les rêves d’enfants atteints de myopathie de Duchenne.
Les cycles seront eux recyclés par l’association valentinoise Roulons en ville à vélo (REVV).

Nouveaux noms

Lors de la séance du 3 octobre, les élus ont attribué des noms à plusieurs sites :

  •  Jules Renard à la place créée devant la nouvelle MPT du centre-ville, à l’angle des rues Notre-Dame de Soyons et Pêcherie,
  • Albert Galland, résistant, chevalier de la Légion d’Hon- neur, au square situé à l’angle de l’avenue de Chabeuil et de la rue Marc Sangnier,
  • Paule Devivaise, membre très active de l’association Biodiversité au fil de l’eau, à la Zone humide de Châteauvert, espace naturel sensible.

Création de 3 bureaux de vote

Sur les huit bureaux de vote existant dans le canton 3, trois concentraient plus de 1 250 électeurs. Afin d’assurer le bon déroulement des futurs scrutins, et notamment de réduire l'attente des électeurs, trois bureaux de vote supplémentaires ont été créés dans ce canton, portant le total à 11 désormais.

Ils seront installés dans le gymnase du CPNG de Châteauvert, dans le hall d’accueil de la crèche des Balives et dans la salle du parc de la Fondation Davin, rue Corneille.

Subvention à Mémoire de la Drôme

Depuis 1985, l’association Mémoire de la Drôme* collecte et archive des documents photographiques, sonores et audiovisuels. Elle édite également des ouvrages. Elle a sollicité une subvention pour l’édition de Nonchalances, livre regroupant des chroniques de Pierre Vallier, journaliste au Dauphiné Libéré. Considérant «l’intérêt de ces écrits pour la mémoire collective locale et la contribution de l’association à la conservation du patrimoine valentinois», le conseil municipal a approuvé l’octroi d’une subvention de 1 000 euros. memoire-drôme.com