Valence plus sûrement

La ville est peu à peu en train de rattraper son retard en termes de moyens – humains et matériels – nécessaires pour sécuriser son territoire et assurer la tranquillité de tous les habitants.

La sécurité, première des libertés

L’assurance de vivre en sécurité est certainement la première des libertés. Sur un territoire communal large de 34 km2, il est nécessaire d’adapter les réponses aux besoins de la population. La municipalité a ainsi souhaité renforcer sa politique de sécurité a n de garantir la tranquillité publique dans le cadre d’une stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance, validée en avril 2015 avec les services de l’État.

Un plan d’extension de la vidéo-protection

  • 100 caméras sont désormais installées en ville, soit 10 de plus en un an. 17 agents municipaux, sous l’autorité de la police municipale, se relaient 24/24h, 7/7j pour contrôler les images au sein du centre de protection urbaine (CPU).
  • Plus de 60 caméras supplémentaires seront installées dans les trois prochaines années, dont 25 en 2015.
  • En mars 2015, une convention a été signée avec bourg-lès-Valence a n de mutualiser la centralisation des images sur les deux villes, augmentant ainsi l’ef cacité des investigations. D’autres communes devraient bientôt suivre.

Des effectifs supplémentaires

L’objectif d’ici à la fin du mandat est de doubler les effectifs de la police municipale, afin d’avoir au moins un agent pour 1000 habitants. Le recrutement de 9 policiers en 2014 et de 10 en 2015 assure une meilleure couverture territoriale de proximité, avec plus de 70 agents d’ici à 2020.
Les 57 policiers municipaux (+19 depuis 1 an) permettent déjà de varier les modes d’intervention sur des plages horaires plus importantes (brigade moto, fin de soirée, week end)

Sécurité renforcée pour les Valentinois : 19 policiers et 35 caméras supplémentaires

Des mesures pour la tranquillité publique 

  • Mariages : pour faire face aux éventuels débordements, les futurs mariés doivent dorénavant signer une « Charte de bonne conduite » ; toute infraction fait systématiquement l’objet d’une verbalisation grâce aux PV électroniques.
  • Famille : le Conseil des droits et des devoirs des familles a été renforcé a n de responsabiliser les parents : 25 enfants ont déjà été convoqués.
  • Bruit et vitesse : dès septembre 2015, des opérations de mesure du bruit ont été mises en œuvre devant les collèges et lycées pour réduire la pollution sonore due aux deux roues et 46 contrôles de vitesse ont été effectués depuis 1 an.
  • Camps sauvages : le maire a demandé et obtenu le démantèlement de deux camps illégaux de gens du voyage depuis l’été 2014.
  • TIG : les heures effectuées au pro t de la ville de Valence dans le cadre des travaux d’intérêt Général ont été doublées.

Des moyens renforcés pour la police municipale

La municipalité souhaite développer une police de proximité, mieux équipée et déployée sur l’ensemble du territoire communal :

  • adoption d’une nouvelle convention de coordination entre la police municipale et la police nationale,
  • recrutement d’un deuxième maître-chien et arrivée d’un deuxième compagnon à quatre pattes, > dotation de 4 nouveaux véhicules (2 Scénic et 2 Clio).
  • activation d’une brigade motorisée
  • création d’un nouveau bureau de police au cœur du carrefour Pôle bus/Faubourg Saint-Jacques/ Faventines.

Un dispositif «Citoyens Vigilants» à Laprat

À la demande des habitants, le dispositif « Citoyens vigilants » est en cours de finalisation.
Le Conseil municipal se prononcera le 6 juillet prochain et la Convention pourrait être signée dans la foulée.

Une mobilisation totale

Valence entre dans une nouvelle ère où sécurité doit absolument rimer avec tranquillité. Pour cela, l’équipe municipale mise sur des moyens supplémentaires tant humains que matériels. Des partenariats avec
les services de l’Etat sont renforcés et des initiatives citoyennes sont soutenues. Un travail de longue haleine qui suppose une mobilisation de chaque instant.
Michel Ponsard-Chareyre Adjoint délégué à la sécurité, aux affaires patriotiques, à la sécurité civile et à la tranquillité publique