Qualité de ville

L’amélioration du cadre de vie des Valentinois revêt plusieurs aspects : projet urbain cohérent, travaux de voierie ciblés, développement harmonieux des espaces verts... pour faire de Valence une ville toujours plus douce et agréable à vivre.

Les premiers grands projets urbains, c'est parti !

L’îlot Chaufour : bientôt un nouvel espace de respiration

Maintenant propriétaire de l'ensemble des bâtiments situés dans le triangle Chaufour/Jonchère/Jeu de paume, la ville va lancer un réaménagement complet de cette partie du centre ville (création d’espaces verts, de places de parking, logements).

Latour-Maubourg : un développement progressif et réfléchi

  • L’institut de formation de soins infirmiers de la Croix Rouge et une nouvelle bibliothèque - learning center y prendront bientôt leur quartier.
  • En projet : des commerces et un parking souterrain

La Basse-Ville revitalisée et mieux intégrée

  • En cours : l’implantation d’une Maison pour tous dans l’ancienne école Jules Renard dès 2016,
  • La création d’un espace dédié à la gastronomie, une véritable halle gourmande, des espaces de consommation mais aussi de découverte et de dégustation : la Cité de la Gastronomie.

Les services municipaux déménagent

Une partie des services de la ville et de l’agglomération vont être regroupés sur un même site, place Jacques brel à Fontbarlettes. Cette relocalisation, effective dès 2018, permettra :

  • des économies d’environ 130 000 € par an pour la ville,
  • davantage de cohérence et d’efficacité grâce à la mutualisation des espaces de travail.
  • la participation à la revitalisation des quartiers

Le site de l’épervière rendu aux habitants

Des l’automne 2015, les Valentinois pourront enfin en profiter grâce à un réaménagement du site : démolition du camping, engazonnement de toute la surface et création d’aires de loisirs. Dans un deuxième temps, l’implantation d’un important équipement de loisir public est prévue.

Entrées de ville

La création d’une sortie de la Lacra route de Montélier et le réaménagement de rond-point des Couleures permettront de fluidifier la circulation aux entrées de ville. Les travaux (financés en partie par l’État et le Département) débuteront en 2018.

Un développement urbain maîtrisé

Penser l’urbanisme à l’échelle d’une ville comme Valence, c’est privilégier la qualité de vie et la dimension humaine. C’est aussi imaginer et concrétiser des projets urbains ambitieux mais réalistes, avec un objectif incontournable : revitaliser et redynamiser les quartiers. Nous travaillons par exemple sur les « lieux de vie » et rénovons de nombreuses places. Nous avons modifié le Plan local d’urbanisme afin de revenir à des hauteurs de constructions raisonnables et de limiter la densification de certains secteurs sans pour autant stopper le développement urbain, car notre ville a besoin d’accueillir de nouveaux habitants.
Franck Soulignac, adjoint délégué à l’urbanisme, au foncier et aux grands travaux

116 plantations et 2 M € investis dans les espaces verts et les aires de jeux

Améliorer le quotidien des valentinois 

Principaux travaux réalisés depuis 1 an

Cœur de quartier de Fontbarlettes, carrefour route de Montélier/parc Jean Perdrix, rue des Frères Montgol er, rue du Parc, rue Pierre Corneille, rue Marc Seguin, rue Léon blum/ Émile Expert, rue thiers, square Ninon Vallin, allée Cassin, allée Édith Piaf, cours bourvil, rue de Sully, rue biberach, avenue de Lattre de tassigny.

Travaux en cours ou planifiés en 2015

Poursuite des efforts sur les zones commerciales (rue Faventines, rue bouffier, rue Saunière, place Danton, axe gare/ Pierre Semard) mais aussi square Ozanam, Parc Jouvet (nouvelle aire de jeux), route
de beauvallon, secteur Ader Niepce, bizet- Verdi-biberach, rue Mozart-rue/bach, avenue Maurice Faure, avenue de Romans, place Aristide briant, rénovation du Champ-de-Mars, allée des Près et des Petits Champs, mail Gérard Philippe, aire de jeux du parc du Polygone, square Amblard, allée Laplace, zone d’activité des Auréats, de la Motte, du plateau de Lautagne.

Toujours plus de nature en ville

Valence est fière d’être une « ville 4 fleurs », label national récompensant la qualité du fleurissement et du patrimoine végétal, et tient à le rester ! Cette distinction a été obtenue grâce :

  • aux Valentinois : le concours Fleurir Valence récompense ceux qui contribuent à l’embellissement de la ville.
  • aux actions renforcées des 50 agents de la ville dédiés aux espaces verts.

La municipalité soutient activement et favorise toutes les initiatives citoyennes ayant un impact positif sur les espaces verts : plantations d’arbres avec les habitants, jardins partagés (association Le Mat), implantation de ruches...

Enfin, des « parcours verts » pour les piétons et les vélos ont été identifiés et seront prochainement signalés au cœur de la ville.

Le bon éclairage au bon endroit et au bon moment

Depuis un an, et suite à un diagnostic photométrique, la ville optimise et rénove son parc de luminaires (1⁄4 des 16 000 lampes renouvelé chaque année) afin de réaliser des économies d’énergie.

La propreté : une priorité

95 agents travaillent 7/7 jours à la propreté de la ville. En juillet 2014, la FRAP (Force rapide d’action pour la propreté) a été créée pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets qui font désormais l’objet de verbalisation. Plusieurs acquisitions ont complété ce dispositif innovant : camion anti tag et deux dog-scooters.

Fluidifier les déplacements

Doter la ville d’une voirie fonctionnelle et modernisée signifie que l’on développe toute une stratégie de stationnement correspondante mais aussi que l’on travaille à l’amélioration de la propreté et de l’éclairage des voies publiques en parallèle. C’est la cohérence de tous ces aspects qui nous permettra de proposer un schéma de déplacement optimal, sécurisé et serein, pour tous les valentinois, qu’ils soient à pied, en transports en commun, en 2 roues ou en voiture.
Laurent Monnet, adjoint délégué aux travaux, à la voirie, à la circulation, au stationnement et au cadre de vie