Concrétiser la solidarité

Le CCAS, une organisation simplifiée et des services variés

Le Centre communal d’action sociale (CCAS) s’affirme désormais comme un véritable guichet unique pour les seniors et les personnes en situation de précarité. En facilitant l’accès à l’information et en simplifiant les démarches administratives, le CCAS est désormais un lieu de ressources qui centralise toutes les demandes (20% de contacts supplémentaires en un an).

Le CCAS assure également de nombreuses missions de services à la personne :

  • les repas à domicile : le repas du dimanche sera prochainement mis en place,
  • le développement de l’équipe de soins Alzheimer à domicile : depuis début 2015, 30 nouveaux patients pris en charge (63 sur toute l’année 2014),
  • les animations : voyage des seniors (septembre), gala (janvier), thé dansant (mars)... connaissent toujours plus d’adeptes,
  • un séjour de vacances à moindre coût est désormais possible pour 150 seniors (à Saint-Pierre-la-Mer en juin),
  • une épicerie solidaire (qui ne concernera pas que les seniors bien sûr) ouvrira à la n 2015/début 2016.

Violences faites aux femmes : stop !

Depuis novembre 2014, la ville met à disposition du CIDFF (Centre d’information sur les droits des femmes) deux appartements pouvant accueillir des personnes victimes de violences conjugales.

Handicap et accessibilité

Plusieurs mesures spécifiques ont été prises pour faciliter le quotidien des personnes handicapées :

  • création de places de stationnement dédiées,
  • désignation d’un administrateur chargé du handicap au sein de l’OPH.

En 2015, 750 000 € seront investis dans des travaux de mise en accessibilité de plusieurs bâtiments publics et de la ligne 1 du réseau de bus, la plus empruntée.

Un pôle seniors sur l'ancien site Scapa de Châteauvert

C’est décidé : en 2018, l’EHPAD Marie-France Préault et plusieurs unités gérontologiques gérées par Eovi Services et Soins s’installeront sur le site de l’ancienne usine SCAPA à Châteauvert.

Le « Pôle seniors » accueillera environ 200 résidents. Une démarche est engagée afin d’obtenir 20 lits supplémentaires pour l’EHPAD Marie-France Préault. L’ouverture d’une unité de vie Alzheimer est aussi souhaitée.