Grandir et apprendre

Dès la petite enfance, à l’école et dans le secondaire, la municipalité multiplie les mesures pour faciliter le parcours des enfants et celui de leur famille, mais aussi permettre aux jeunes de poursuivre leurs études supérieures sans quitter Valence.

Périscolaire et petite enfance, une offre de qualité, enrichie et simplifiée

Suite à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2014 et à une large concertation, la ville répond aux attentes des familles en augmentant la qualité et la diversité de l’offre périscolaire, et dans le même temps, le nombre de places en crèche pour les tout-petits.

Un accueil de loisirs périscolaires dans chaque école

À la rentrée 2015, les 38 écoles maternelles et élémentaires proposeront un Accueil de Loisirs Périscolaires encadré par du personnel qualifié et formé.

  • Les horaires de ce dispositif, dans lesquels s'intégreront les ex-centres de loisirs associés à l'école (CLAE), ne changeront pas.
  • 17 postes de directeurs sont créés. Référents périscolaires des parents, ils superviseront la mise en place de l’ensemble des accueils de loisirs et assureront la cohérence entre les activités scolaires et périscolaires.

Petite enfance : 59 nouvelles places de crèche à la rentrée de septembre 2015.

Le nombre de places en crèche ne suffit pas à satisfaire la demande des familles et génère une offre disparate d’un quartier à un autre. Conformément à ses engagements, la municipalité repense et homogénéise l’offre d’accueil sur Valence en créant dès à présent 59 places supplémentaires en crèche, soit 524 places au 1er septembre, et en faisant en sorte de rapprocher les parents des lieux d'accueil.

Une offre nouvelle

La municipalité, inquiète de la charge financière imposée par le gouvernement pour mettre en place la réforme des rythmes scolaires, a proposé une nouvelle organisation pour la rentrée 2014. Une large concertation réalisée en ce début d’année 2015 a permis de faire un diagnostic très précis de la satisfaction des familles. Avec pour objectifs de répondre toujours mieux à leurs attentes et de privilégier le bien-être des enfants, nous allons augmenter la qualité, le nombre et la diversité des activités périscolaires à la rentrée 2015. Cette réorganisation permet de créer des places supplémentaires en crèche, tout en maîtrisant les coûts pour la collectivité.
Cécile Paulet, adjointe déléguée à la petite enfance, à la famille et à la jeunesse

Améliorer encore les conditions d'apprentissage

  • 1 repas drômois et plus de produits bio dans les cantines, depuis la rentrée de septembre 2014.
  • Un coupon sport proposé aux écoliers à la rentrée 2014 pour encourager la découverte des disciplines enseignées par les clubs. En septembre 2015, le nombre de bénéficiaires sera augmenté.
  • 1,4 M €. C’est le montant consacré cette année aux travaux dans les écoles pour une amélioration constante des conditions d’apprentissage.
  • Liberté égalité fraternité, devise de la République, apposée sur tous les frontons des écoles à partir du 30 juin 2014.
  • Informatisation : trois écoles pilotes sont équipées depuis mars d’outils numériques (écran, ordinateur, vidéo projecteur et wifi normé), les tablettes, elles, sont utilisées dans les écoles maternelles.

Latour-maubourg : carrefour de la vie étudiante valentinoise

  • Inauguration de la maison de l’étudiant, qui regroupe associations et services interuniversitaires, le 25 septembre 2014.
  • La brasserie Latour-Maubourg, 100 % CROUS, bientôt agrémentée d’une terrasse, est destinée en priorité aux étudiants, mais accueille aussi tous les usagers du site depuis juin 2014 .
  • installé le 25 août, le Centre santé jeunes est un lieu de prévention, de formation et de soin pour les jeunes de 16 à 25 ans. Sur présentation des cartes vitale et de mutuelle, les consultations y sont dispensées gratuitement par un généraliste mais aussi des spécialistes, tous habilités à délivrer une ordonnance.
  • En 2018, un Learning Center : une bibliothèque universitaire pour apprendre en s’appuyant sur les nouvelles technologies.

Le Cme : un coup de pouce financier

  • Le Contrat municipal étudiant encourage les jeunes à poursuivre leurs études.
  • Cette année 228 étudiants perçoivent une aide allant de 450 € à 4 300 €.
  • ils réalisent en contrepartie une mission de 16 à 40 heures, au service de la ville ou d’une association valentinoise.
  • La ville a consacré 262 000 € au CME cette année.

6500 jeunes poursuivent des études supérieures à Valence

L'université a de l'avenir

Le développement de notre Pôle universitaire, soutenu par la municipalité, a permis de démocratiser l’enseigne- ment supérieur, d’élargir le panel des formations enseignées en cohérence avec les besoins de notre tissu économique. L’ouverture à l’international est le nouveau dé qu’il nous faut relever, en proposant des formations qui attirent à Valence des étudiants étrangers. Nous envisageons par ailleurs de faire évoluer le Contrat municipal étudiant pour que les jeunes valentinois qui vont étudier hors de France profitent eux aussi de cette aide financière.
Hélène Bellon, adjointe à l’éducation et enseignement supérieur