Batir : grands projets, Valence entre dans une nouvelle ère

Valence se renouvelle, Valence fait sa mue. D’ici la n du mandat, de nouveaux équipements publics verront le jour, le visage de certains quartiers sera remodelé. Un programme structurant, très ambitieux, destiné à doter la ville des infrastructures nécessaires pour répondre à toutes les attentes des Valentinois.

L’épervière pour tous

Dès la fin du mois de juin, les familles valentinoises pourront pro ter d’un nouvel espace de loisirs de près de 7 hectares, avec un verger, un arboretum, une prairie fleurie, des aires de pique-nique...
Ces aménagements pré gurent la réalisation d’un centre aqualudique sur le site de l’Épervière, projet porté par l’Agglo qui verra le jour d’ici 3-4 ans.

Cité de la gastronomie : de la terre aux étoiles

Sous l’impulsion de la Ville de Valence et en partenariat étroit avec l’ensemble des acteurs locaux réunis au sein de l’association « Valence en gastronomie », le projet avance à grands pas. La Cité de la Gastronomie s’organisera autour d’espaces culturels, pédagogiques mais aussi commerciaux. Le choix de son lieu d’implantation sera arrêté prochainement.

Latour-Maubourg : un développement progressif et réfléchi

Une grande médiathèque publique, un «learning-center » pour les étudiants, une école d’in rmières, des logements, de nouveaux commerces, un parking souterrain... Le quartier se développe pour devenir un véritable lieu de vie partagée entre ses étudiants, ses visiteurs, ses habitants.

Enfin une Maison Pour tous en centre-ville

Figure de proue du projet de requali cation de la Basse-Ville, la MPT ouvrira ses portes à l’automne prochain. Elle proposera des animations de proximité et des activités pour tous les goûts et pour toutes les générations.

Un nouvel équipement pour la pétanque et le tir à l’arc

Il se situera allée Decauville, dans la zone des Auréats. L’ancien bâtiment industriel acquis par la Ville de Valence sera l’objet d’aménagements qui permettront d’y accueillir a minima 16 pistes de pétanque couvertes (voire 24) mais aussi 16 pistes extérieures. Un boulodrome régional, totalement adapté à la pratique de ces sports, en loisirs comme en compétition.

Un Palais des Congrès digne de Valence

C’est désormais acté par l’Agglo qui portera le projet : celui d’un Palais des Congrès plus moderne, mieux adapté à l’accueil de manifestations, de salons et de congrès, mais aussi de grands spectacles dans une salle modulable, donc adaptable à tous les genres artistiques. Il sera rebâti sur le site actuel du Parc des Expositions et permettre d’accueillir près de 5 000 personnes.

Les grands projets et la politique d’urbanisme que nous mettons désormais en œuvre sont indissociablement liés. Dans le fond, il participent de la même ambition : offrir aux Valentinois de tous les quartiers, quels que soient leurs choix et leurs modes de vie, des équipements et des services adaptés à leurs attentes et à leurs besoins.
Franck Soulignac, adjoint à l’urbanisme, au foncier et aux grands travaux

Des quartiers en renouveau

Une offre d’habitat adapté, un stationnement facilité et des espaces verts, des commerces et des services le cas échéant... La Ville a désormais engagé plusieurs programmes de réaménagement de certains secteurs qui deviendront de nouveaux espaces de respiration et des lieux de vie. C’est le cas pour l’Ilôt Chaufour (triangle Chaufour/Jonchère/Jeu de Paume) en centre-ville, mais aussi dans d’autres quartiers : Bonnardel, les Iles, hugo-Provence, Valence 2/Briker ou encore La Bayot.

Ville et agglo : des services publics regroupés place Jacques-Brel

D’ici fin 2017, une partie significative des personnels de la Ville et de l’Agglo seront réunis sur un même site, place Jacques Brel, dans un bâtiment accueillant et fonctionnel. L’objectif est double : optimiser l’efficacité de nos missions de services publics en mutualisant les espaces de travail ; mais aussi créer une dynamique nouvelle qui contribuera à la revitalisation du quartier.

Le Cpa s’agrandit !

Présentée au public en décembre 2015, l’extension du Centre du Patrimoine Arménien (CPA) est destinée à augmenter sa fréquentation et à faciliter l’organisation d’évènements ponctuels. Pour un montant de 1,8 million d’€, les travaux de réhabilitation de l’ancien bâtiment, d’extension et d’aménagement des abords débuteront à la mi-juin 2016 et se poursuivront jusqu’en janvier 2018. Le CPA, équipement géré par l’agglomération, aura ainsi gagné une surface de 637 m2.

Modification du PLU : la volonté d’un développement urbain maîtrisé

Le Plan local d’urbanisme fixe les règles en matière d’utilisation des sols sur tout le territoire communal.

La Ville de Valence a fait le choix de modifier le PLU, pour deux raisons principales. La première est de permettre la réalisation de ses projets, notamment à l’Épervière. La seconde, plus essentielle encore, est de tout faire pour préserver le cadre de vie des Valentinois et respecter l’identité de nos quartiers.

Le PLU adopté en décembre 2013 allait trop loin dans la densification du tissu urbain. La municipalité a par conséquent souhaité revenir à des hauteurs de construction raisonnables et limiter la densité de population de certains secteurs, sans pour autant stopper le développement urbain car Valence a besoin d’accueillir de nouveaux habitants.

Concrètement, cela signifie, par exemple, que la hauteur maximum de construction avenues Victor Hugo et Maurice Faure est limitée à 18 mètres, au lieu de 26 mètres dans le précédent PLU. 1,5 place de stationnement est désormais prévue par logement collectif et 2 places par pavillon.
En moyenne, la place réservée aux espaces verts est doublée pour tout nouveau projet.

Valence aime son patrimoine

En 2016, plusieurs chantiers de restauration sont lancés pour près de 1 M d’investissements (Chapelle des Dames de Soyons, Maison des Têtes, hôtel de Ville, Champ de Mars...).