Compte-rendu de mandat 2016-2017

L’installation de notre équipe municipale aux responsabilités, le 5 avril 2014… C’était il y a trois ans déjà… Trois années au cours desquelles nous nous sommes imposés une ligne de conduite exclusive, avec une exigence absolue : mettre en oeuvre le programme pour lequel vous nous avez élus. Il s’intitule « Génération Valence Demain – 100 engagements pour notre ville ». Son contenu est particulièrement ambitieux. Il est notre référentiel systématique et permanent, dans chacune des décisions que nous prenons.

Arrivés à mi-mandat, il est de notre devoir de vous rendre compte de l’état d’avancement de ces engagements. Avec le souci de la précision, de la sincérité, de l’objectivité. Et la volonté de marquer notre attachement à l’une des valeurs qui fonde notre relation à Valence et aux Valentinois : la transparence, c’est-à-dire la capacité à (se) dire toutes les vérités. Condition nécessaire pour avancer ensemble, en confiance, dans le respect de la parole donnée.

Mettre en oeuvre ce plan de mandat n’est pas chose aisée : le contexte national n’est pas seulement difficile ; nous avons, au plan local, hérité d’une situation financière dont nous ne pouvions prendre la mesure quand nous étions dans la minorité. À force de travail, d’imagination, de détermination aussi, nous parvenons pourtant à réaliser, un à un, nos engagements de campagne. Ce compte rendu de mandat en atteste.
Je vous en souhaite une lecture éclairante.

Nicolas Daragon, Maire de Valence

 

Budget, fiscalité, plan de mandat : promesses tenues !

Dès son arrivée en 2014, notre équipe municipale a dressé le constat d’une situation financière dégradée : hausse de la dette (+ 100 %), des charges de fonctionnement, de la masse salariale (+ 17 %), mais aussi de la fiscalité des ménages durant le précédent mandat (+ 8 %)… À cela est venu s’ajouter la baisse constante des dotations de l’État (- 10 millions d’euros), limitant plus encore les marges de manoeuvre de la collectivité.
Dès lors, nous nous sommes fortement mobilisés pour revenir à une gestion responsable de l’argent public. Tous les leviers possibles ont été actionnés : en diminuant les dépenses de fonctionnement (les charges de personnel sont en baisse continue) ; en s’appuyant sur Valence Romans Agglo ; en nouant des partenariats solides avec le Département et la Région ; en  lançant une campagne de mécénat auprès des entreprises ; tout cela en diminuant notre dette.
Nous avons désormais rétabli un budget équilibré et vertueux, qui rationalise notre fonctionnement et donne la priorité aux investissements. De plus, nous respectons un engagement majeur : celui de ne pas pénaliser le pouvoir d’achat des Valentinois.
De 2014 à 2020, nous n’augmenterons pas les taux des impôts communaux.

98 % des engagements pris seront réalisés pendant le mandat.

Seuls 2 % des projets ne pourront aboutir d’ici 2020 :

  • Toute aide sociale perçue supposera une contrepartie obligatoire
    Une telle mesure, quand elle a été mise en oeuvre par une collectivité, a été annulée par le Tribunal administratif. Ce dispositif ne pourra donc pas être appliqué à Valence : nous étudions d’autres solutions et avons amplifié les travaux d’intérêt général, favorisé l’épicerie sociale plutôt que l’assistanat.
  • Dernier kilomètre de livraison
    Une étude a abouti à la conclusion que le projet serait trop coûteux et trop compliqué à mettre en oeuvre. Les villes de taille comparable ayant appliqué ce système l’ont d’ailleurs rapidement abandonné. En revanche des modes de livraison alternatifs sont soutenus.

Visionnez ou téléchargez le compte-rendu de mandat 2016/2017.