Sécurité : 90 % des engagements déjà réalisés !

C'est fait

  • Effectifs de la police municipale doublés
    Ils étaient 34 en 2014. Début 2017, ils sont déjà 62 auxquels s’ajoutent 9 agents temporaires qui interviennent en renfort. Il s’agit, avec l’Éducation, du plus gros effort de la Ville en matière de ressources humaines.
  • Mise en place de 60 nouvelles caméras
    90 étaient installées en 2014 et 140 actuellement. L’objectif sera atteint avec 150 caméras dès juin 2017 et 3 opérateurs supplémentaires recrutés pour analyser les images au Centre de protection urbaine.
  • Patrouilles de contact renforcées
    Les policiers municipaux sont plus présents sur le terrain : brigade motorisée réactivée, création d’une patrouille de nuit, recrutement d’un 2e maître-chien, 4 nouveaux véhicules livrés.
  • Amélioration de la coordination entre la police municipale et nationale
    Juin 2016 : signature d’une convention avec l’état-major de la police nationale et le procureur de la République. Résultats : une surveillance policière renforcée et une meilleure coordination entre les forces de l’ordre.
  • Renforcement du conseil des droits et des devoirs des familles
    Ce dispositif permet de rappeler à l’ordre les parents des enfants ayant commis des troubles à la tranquillité. Depuis 2014, 25 enfants ont déjà été convoqués avec leur famille.
  • Aires d’accueil des gens du voyage
    Depuis l’été 2014, le maire a demandé et obtenu le démantèlement de 4 camps illégaux de gens du voyage.
  • Création des postes de Travaux d’intérêt général non rémunérés
    Objectif : faire réparer les dégâts par les délinquants eux-mêmes. 2014 : 240 heures de TIG effectuées. 865 heures en 2016 et déjà 785 heures cette année.
  • Charte de bonne conduite pour les futurs mariés
    Pour faire face aux éventuels débordements, les futurs mariés doivent, depuis 2014, signer une « Charte de bonne conduite ». De nombreuses verbalisations ont depuis été dressées pour un meilleur respect de l’ordre public dans les cortèges.
  • Prévention spécialisée assurée par des professionnels
    Une nouvelle convention liant la Ville au Département de la Drôme a été approuvée par le Conseil municipal le 3 avril dernier. Une subvention de 280 000 €/an est attribuée par le Département, permettant de prendre en charge des éducateurs formés pour des actions sur les quartiers prioritaires de Valence (Le Plan, Fontbarlettes, le Polygone, la Chamberlière, et Valensolles).

C'est en cours

  • Maîtriser le flux des demandeurs d’asile
    Les services de l’État se sont engagés à répartir les demandeurs d’asile sur d’autres territoires que Valence où ils sont accueillis en trop grand nombre. Parallèlement, le Maire a demandé à ce qu’aucun hébergement collectif supplémentaire ne soit mis à disposition.

Mais aussi

  • Nouveaux locaux pour la police municipale
    Pour améliorer la sécurité des Valentinois, en 2017, la Ville a acquis les anciens locaux du Dauphiné Libéré, boulevard Maurice Clerc. Les 913 m² répartis sur 5 niveaux permettront une meilleure visibilité et interaction avec le centre-ville. Courant 2019, la police municipale travaillera et accueillera les Valentinois dans de meilleures conditions.
  • Un dispositif « citoyens vigilants »
    Conçu et mis en place à la demande des habitants de Laprat, ce dispositif s’étend chaque année (actuellement 10 secteurs, soit 1 800 valentinois concernés). Ce réseau de solidarité de voisinage vise à renforcer l’action de proximité en matière de tranquillité.