Asti

En 1969, Valentine Sodano et ses élèves italiens quittent Asti. Le premier échange scolaire avec la ville jumelle commence. Le maire italien est venu à la gare saluer la jeunesse de sa ville. Le train va bientôt partir et très solennellement l’édile donne à ces jeunes et à leur accompagnatrice trois petits drapeaux aux couleurs de l’Italie, de la France et de l’Europe avec pour mission de les remettre en son nom au maire de Valence, Jean Perdrix. »

Trois ans plus tôt, en 1966, les villes de Valence et d’Asti sont devenues jumelles. Pour Valence, c’est une première. Objectifs poursuivis : développer les échanges scolaires, culturels, sportifs, universitaires et linguistiques entre les deux communes... et bâtir ainsi « la chaîne de l’amitié et de la tolérance entre nos peuples. »

La signature de la convention de jumelage se déroule... sous le signe du cheval. Le 22 avril 1966, à Valence, la présence exceptionnelle des cavaliers de la Garde républicaine, postés devant le perron de l’Hôtel de Ville, donne un supplément de solennité au déroulement de la cérémonie. En 1967, la délégation valentinoise présente à Asti pour signer les accords de jumelage, assiste à la renaissance du Palio : une course de chevaux montés par des cavaliers représentant les 17 quartiers de la ville.

Tradition

Ville au riche passé historique (Pline l’Ancien la décrivait comme l’une des plus riches villes de la péninsule), Asti conserve un tissu urbain témoignant des fastes d'antan. Tours, châteaux forts et palais médiévaux servent de décor au traditionnel Palio, chaque 3e dimanche de septembre. Ce jour-là, un défilé somptueux de 1 200 figurants vêtus de costumes médiévaux, accompagnés de lanceurs de dra- peaux, précède une course de chevaux, le Palio. Les cavaliers, aux couleurs des quartiers d’Asti, montent à cru, sans selle, sans étriers, et sans éperon... Cette « chevauchée fantastique » rassemble une vingtaine de participants, sur la place centrale de la ville, sous la protection de Saint Second, le saint patron d’Asti.

Spécialités

La province d’Asti est, par excellence, la terre du vin, la patrie de l'Asti Spumante, un vin pétillant connu et exporté dans le monde entier. Elle est dotée d’un patrimoine gastronomique varié, de la truffe blanche savoureuse aux « agnolotti » (pâtes farcies) et à la « bagna caôda » (sauce forte faite d'anchois, d'ail et d'huile), du « bonèt » (sorte de flan au chocolat) aux macarons croquants...

Source : Amitiés. Noces d’émeraude par Josyane Debard et Jean-Louis Bessière.

Site internet de la Ville d'Asti