Abattu Jean-Marc

Mai 2016

Jean-Marc Abattu, supporter numéro 1 du sport valentinois

Il préside depuis 20 ans l’Office des sports valentinois. à son compteur de spectateur passionné, près de 2 000 manifestations sportives…

  • Le président de l’Office des sports valentinois est-il sportif ?

    +

    De moins en moins malheureusement, mais je joue encore au tennis. Plus jeune, j’ai pratiqué le rugby, à l’USRP notamment. Puis la marche athlétique, sur de très longues distances : j’ai parcouru plus de 217 kms aux 28 heures de Roubaix… Je suis aussi un spectateur passionné, qui prend beaucoup de plaisir à assister aux différentes compétitions. Dernièrement, j’étais au stade Pompidou pour le championnat Drôme-Ardèche de sport adapté, qui me tient véritablement à cœur.

  • Vous êtes membre de l’OSV depuis sa création…

    +

    En 1984, Rodolphe Pesce a lancé une grande refonte du mouvement sportif. Son adjoint au sport, Raymond Mias, un grand rugbyman, a demandé à tous les clubs sportifs de présenter un candidat pour constituer un office des sports associatif. 18 ont été retenus. J’en faisais partie, tout comme Michel Vidalenche.

  • Qu’est-ce qui vous a attiré dans cette aventure ?

    +

    J’aime le sport, les rencontres, la convivialité du monde sportif. 
    Les responsabilités ne me font pas peur. Je suis un commis de ma ville. Je suis à son service. Je préside l’OSV depuis 20 ans, j’ai été réélu chaque année. Ce mandat sera certainement le dernier mais je ne suis pas inquiet : je suis entouré par des bénévoles de grande qualité et la relève est assurée !

  • Votre plus grande fierté ?

    +

    Et bien… ce n’est ni mon invitation à l’Elysée par le président Chirac, ni mon passage sur le divan de Michel Drucker pour parler de Colette Besson. Ce sont les actions que nous avons mises en place, avec les clubs, en direction du milieu carcéral. Nous organisons des interventions au sein du centre pénitentiaire, pour préparer au diplôme d’arbitre de foot par exemple. Mais nous encadrons également des détenus sur des événements extérieurs, comme l’Ardéchoise, une randonnée cyclosportive !

  • Un regret ? Un projet ?

    +

    Je regrette de ne pas être parvenu à faire fonctionner dans la durée un centre médico-sportif, avec des médecins spécialisés. Mais je n’ai pas encore renoncé ! 
    Pour ce qui est du projet, nous souhaitons créer une crèche pour permettre aux parents de jeunes enfants de faire du sport ensemble ! L’accueil pourrait se faire dans un équipement municipal, dont on nous confierait les clés…

  • Votre principal trait de caractère ?

    +

    La pugnacité.

  • Un héros dans la vie réelle ?

    +

    Jacques Chaban-Delmas, résistant, Compagnon de la Libération, trois-quart aile de rugby, 1er Ministre… La halle des sports du Polygone porte son nom, on l’oublie trop souvent !

  • Le don de la nature que vous voudriez avoir ?

    +

    Savoir chanter.

  • Si Valence était…

    +

    …un souvenir ?

    Les arrivées du Tour de France à Valence, des moments magiques.

    …un lieu ?

    Le stade des Baumes.

    …un mot ?

    Pas ville moyenne en tout cas ! C’est très péjoratif. Clubs sportifs, diversité des disciplines pratiquées, richesse des équipements sportifs… Valence a tout d’une grande !