Latour-Maubourg : une nouvelle dynamique

L’ancienne caserne sera réhabilitée pour accueillir la médiathèque et les archives intercommunales, la place d’Armes réaménagée, l’ex-prison détruite et remplacée par des logements. 

Le projet du cabinet d’architecture Rudy Ricciotti va transformer l’ancienne caserne en lieu de culture : 5 000 m² pour la médiathèque centrale, 1 300 m² pour les archives. Deux niveaux seront créés en sous-sol. 20,5 M€ seront investis dans cette réalisation portée par l’Agglo. Livraison prévue en décembre 2019, pour une ouverture au premier trimestre 2020. 

Ce chantier va permettre de :

  • Créer une véritable tête de réseau pour la lecture publique
  • Proposer une complémentarité avec le projet BU/Learning center
  • Apporter une offre numérique renouvelée qui s’appuie sur le label « Bibliothèque Numérique de Référence » .
  • De créer un bâtiment polyvalent pour affirmer la prise en compte de tous les publics, avec la présence d’un Point info jeunes
  • De mettre en place un projet commun « lecture publique et archives »

 

La place d’Armes, un projet d’aménagement global urbain
La future médiathèque cohabitera avec l’Université Stendhal, le Learning center, l’école d’infirmières, le multiplexe Le Pathé, France Bleu Drôme-Ardèche…
La place sera donc aménagée pour en faire lieu de vie. L’esplanade sera végétalisée et agrémentée d’un mobilier urbain propice aux échanges, à la détente et à la lecture. Une oeuvre d’art de l’artiste Georges Meurdra viendra prendre place sur le parvis.
En détail : mail paysager de 1 200 m² reliant l’université à la médiathèque, parvis de 1 400 m² pouvant accueillir des manifestations, parking paysager de 200 places adaptable aux manifestations (3 000 pers.)...

Le chemin de Ronde va être entièrement aménagé : 

  • Rénovation des chaussées et des trottoirs
  • Enfouissement des réseaux
  • Remplacement des mâts d’éclairage
  • Création de zones de stationnement
  • Intégration de plantations
  • Adaptation du mode de circulation

L’ex-prison (7 000 m²), acquise par la Ville en décembre 2017, va être détruite, à l’exception de la porte et du soubassement en pierre de l’avenue de Chabeuil. Objectifs : « aérer » le quartier et construire des logements (une résidence étudiante de 80 chambres, une résidence seniors, 27 logements privés). Des éléments patrimoniaux seront conservés (bien que rien ne soit classé sur ce site), la densité sera limitée (160 logements sur 7 000 m²) et le parking attenant sera préservé. Enfin, un cheminement piétonnier viendra poursuivre celui qui traverse déjà le site de Latour-Maubourg.
Début des travaux de démolition : été 2018. Livraison des logements : début 2022.

Suivez en direct le chantier de Latour-Maubourg

Retrouvez, jours après jours, les photos de l'avancée du chantier.