Valence 2020 sur les rails

Les neuf premiers sites mis en vente par la Ville ont trouvé preneurs. Quatre projets d’aménagement ont d’ores et déjà été retenus. Sept nouveaux sites sont désormais en vente. Le choix des lauréats se fera au printemps 2019.

Valence poursuit sa métamorphose, dans la continuité de l’aménagement de Latour-Maubourg ou de la réalisation du parc de l’Epervière. La Ville a proposé neuf sites à la vente. Pour l’heure, quatre candidatures ont été retenues et les ventes validées par le conseil municipal. « Les cinq autres projets ont également trouvé preneurs mais ils font encore l’objet de négociations », précise Franck Soulignac, adjoint à l’urbanisme.

Avec le projet « Valence 2020 », la municipalité poursuit trois objectifs :

  • proposer sur ces sites une offre de logements diversifiée et de qualité destinée en priorité aux familles (environ 300 logements sur les quatre premiers sites),
  • retrouver un dynamisme démographique en accueillant de nouveaux Valentinois,
  • générer des recettes : le total de ces ventes devrait rapporter 7 M€ à la Ville.

« Les premiers coups de pioche devraient être donnés en 2018, sans doute à Bonnardel », précise le maire, Nicolas Daragon. « Les derniers, en 2023, probablement à Chauffour et Farnerie. »

Quatre projets validés

  • Sur une superficie de plus de deux hectares, l’ancien stade Bonnardel, quartier Châteauvert, accueillera 109 logements (maisons et petits immeubles), dans un écrin de verdure. La Sas La Palla a acquis ce terrain pour 2 060 000€.

  • Le projet de l’ex-école Pérochon est lié à celui du stade Bonnardel. Le même investisseur, la Sas La Palla, a acheté le bâtiment en très mauvais état pour 150 000€, prix qui tient compte des contraintes de construction imposées par un environnement patrimonial constitué notamment de la cathédrale. Le projet consiste à construire un immeuble de bureaux et un café/restaurant.

 

  • Situé dans un quartier en mutation (aménagement du site de Latour-Maubourg, projet de création d’un palais des Congrès), le site du 54-58 avenue de Romans s’étend sur environ 2 300 m². La société Concepteur et constructeur immobilier a été retenue pour son projet d’ensemble immobilier à usage mixte : deux logements, des bureaux, des commerces. Prix de vente : 700 000€. Les travaux doivent débuter au premier trimestre 2019 et s’achever mi 2020.

 

  • Le site de Cujas est situé dans le quartier résidentiel de Châteauvert, à proximité de la place de la Paix. Le bâtiment des services techniques municipaux, qui date des années 30, occupe une superficie de plus de 2000 m². La Société pour le développement de l’habitat va y construire 46 logements en accession à la propriété. Les travaux devraient débuter au 2e trimestre 2019. Coût de l’acquisition : 630 000€.

 

 

7 nouveaux sites à aménager

 

  • 4 rue du Clos-Gaillard : le bâtiment abrite actuellement et jusqu’au printemps 2019 le Pôle santé publique de la Ville. Il est bâti sur un terrain de 450m² situé à deux pas de la gare SNCF, dans le quartier de Châteauvert. 

 

  • l’îlot Vachette (chemin de Ronde/avenue de Chabeuil) : 4 000m² de bâtiments sans occupant, au sein d’un quartier en pleine mutation (Latour-Maubourg), à 300 mètres des boulevards.  

 

  • l’îlot Romans (74 avenue de Romans) : un bâtiment de 1 150m² sans occupant voisin du quartier Latour-Maubourg, en pleine reconversion (réaménagement de la place d’Armes, construction d’une médiathèque communautaire, démolition de l’ancienne prison qui sera remplacée par des logements destinés à des étudiants, des seniors des familles…) ;

 

  • l’îlot Latour-Maubourg : un terrain nu de 3 850m² à proximité du nouvel Institut de formation en soins infirmiers, ouvert depuis août 2018 ;

 

  • l’îlot Provence (142 avenue de Provence) : des bâtiments à vocation commerciale inoccupés (ancienne concession automobile) et des parkings privatifs (sur 8 180m²), situés au sud du secteur des Iles. Un secteur qui doit accueillir un projet d’éco-quartier ;

 

  • l’îlot Cardonnel (4 place le Cardonnel) : un ensemble de bâtiments de forme trapézoïdale (environ 3 850 m²) voisins du Théâtre de la Comédie de Valence, qui n’est pas concerné par le projet. Situés dans le centre ancien, ces bâtiments, dont une partie des façades devra être préservée, sont aujourd’hui occupés par plusieurs services de la Ville. Ils seront disponibles en 2020.

 

  • l’îlot Amblard (33 rue Amblard) : ce terrain de 2 160m², vierge de tout bâtiment, est situé non loin de la rue Faventines, à proximité d’un lycée professionnel et d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Découvrez toutes les informations concernant le 2e appel à projets.

Valence 2020

La Ville a lancé un appel à projets sur neuf sites. Objectif : les vendre à des investisseurs afin qu’ils les aménagent. Les candidats ont été sélectionnés pour la qualité architecturale et paysagère de leurs projets, ainsi que leur cohérence avec les autres projets de la municipalité. 

7

millions d’euros : c’est la somme que va rapporter la vente des neufs sites.  Elle alimentera le budget de la Ville.