Maison des têtes

Le Moyen-Âge et la Renaissance sont des périodes prospères pour la ville. Le fils du roi Charles VII, Louis II, est gouverneur du Dauphiné et réside souvent à Valence. Il deviendra plus tard roi de France sous le nom de Louis XI. Le fils du roi assure à la région et à Valence un essor important dans plusieurs domaines, la justice, le commerce et l’enseignement notamment. Il crée la première université de Valence en 1452 qui va accueillir des professeurs réputés.

Antoine de Dorne, premier propriétaire connu

Antoine de Dorne est professeur de droit à l’université. Cet homme relativement riche assure également les fonctions de consul de la ville. C’est au retour d’un voyage en Italie qu’il aurait fait construire « la plus belle maison de Valence ». Située dans la rue la plus large de la ville à quelques pas de l’université, cet édifice reflète le prestige social du personnage par l’exubérance de son décor sans égal dans la ville.

La façade sur rue, entre gothique flamboyant et Renaissance

La façade est surchargée de nombreux décors caractéristiques du gothique flamboyant, comme des feuillages aux volutes très enroulées, de nombreuses colonnettes, un réseau complexe de moulures, des fenêtres à meneaux et croisillons.
Parmi les personnages qui annoncent la Renaissance, se trouvent deux allégories du Temps et de la Fortune représentées respectivement par un homme et une femme complètement dénudés, les quatre vents prennent la forme de quatre visages aux joues gonflées d’air pour symboliser les quatre points cardinaux.