Sinapian David

David Sinapian, président de l’association Valence en gastronomie

David Sinapian, qui est également le président-directeur général du Groupe Pic et le président des Grandes Tables du Monde, défend, en lien avec la Fête de la gastronomie, l’idée d’une gastronomie populaire.

  • Fêter la gastronomie est essentiel de nos jours ?

    +

    Oui si cela n’est pas qu’un rendez-vous annuel. Le principe de la Fête de la Gastronomie est de mettre un coup de projecteur. Notre ambition est de faire de la gastronomie, une fête de tous les jours.

    Ce sera notamment le rôle de la Cité de la Gastronomie.

  • Parlons de cette Cité de la Gastronomie. Que sera-t-elle ?

    +

    Avec cette Cité, nous voulons supprimer le reflexe élitiste de la gastronomie qui se doit d'être populaire et attirer le plus grand nombre de personnes. Cette Cité sera un lieu où tous les publics pourront venir.

    Nous la voulons comme un lieu de vie pour acheter des produits de qualité, les consom­mer, pour se retrouver en famille ou entre amis et boire un verre. Ce sera également un lieu d’apprentissage comprenant un volet culturel, scientifique, pédagogique.
    Nous voulons expliquer ce qu’est la gastro­nomie dromardéchoise aux locaux mais également aux touristes. Son implantation sur la basse ville et sa visibilité depuis l’au­toroute et la nationale nous donnent l’espoir d’en faire un lieu touristique.
    Et nous voulons également que les Valentinois comprennent et s’approprient ce projet.

  • Quel rôle Valence peut-elle jouer dans le monde de la gastronomie ?

    +

    Notre ville à un rôle important à jouer pour la défense de la gastronomie. Nous sommes dans le premier département bio de France, ce qui confère une qualité remarquable à nos produits. Et puis historiquement, Valence est un carrefour gastronomique avec les spécialités dauphinoises, romanaises, lyonnaises, provençales… Cela a permis à tous les chefs de s’imprégner de cultures culinaires différentes et de construire leur propre style grâce à ces influences.

  • Qu’est-ce que la gastronomie pour vous ?

    +

    La gastronomie c’est la découverte d’un ter­roir, d’un territoire, de produits. Il y a deux aspects qui s’y retrouvent. Tout d’abord un aspect créatif dans le sens où l’on parle de la réflexion d’un chef, sa façon d’associer des produits entre eux, de les mettre en valeur et d’arriver à faire ressortir la quintes­sence de leur goût. Et puis c’est également la prise en compte du contexte dans lequel se déroule le repas : l’accueil et le service, l’art de la table, la mise en scène du repas, l’ambiance d‘un lieu, etc.