Les arbres

Lors des grands travaux de rénovation engagés dans les années 2000, la ville a fait le choix de la diversification des essences d’arbres et a développé une véritable politique de l’arbre urbain.

Depuis 2009, les arbres sont gérés en 0-pesticides.

Chaque année, près de 150 nouveaux arbres sont plantés, en renouvellement ou lors de projets d’aménagement.

Pour chaque projet, une réflexion est menée sur le choix de l’essence, en fonction des contraintes et en tenant compte de la nature du sol et de la prise au vent, facteur à risque important à Valence. Une attention particulière est également apportée à la taille et à la qualité de la fosse de plantation, afin d’offrir à l’arbre les meilleures conditions de développement.

 

En 2016, la ville a engagé une démarche de connaissance des sols en réalisant des analyses de terre avant plantation, pour mieux adapter les choix des essences.

L'entretien

Afin d’accompagner la politique d’entretien du patrimoine arboré, des diagnostics sanitaires et sécuritaires sont effectués chaque année.

Pour des raisons écologiques, sanitaires, budgétaires mais aussi paysagères, la ville a fait le choix de modifier ses pratiques de taille en privilégiant les tailles douces.

Plus de 2000 arbres sont entretenus chaque année par l'équipe d'élagueurs-grimpeurs de la ville.

 

La protection

Pour améliorer la protection de l’arbre en ville, différentes actions sont menées :

  • un diagnostic et une fiche d’abattage sont réalisés avant toute intervention pour alerter sur l’état de l’arbre et informer les riverains,
  • pour protéger les arbres lors des travaux, l’unité arbre réalise des prescriptions strictes à respecter,
  • un suivi des permis de construire et des conseils aux propriétaires privés et publics.

 

Les arbres remarquables

Le Parc Jouvet abrite quelques arbres classés sous l’appellation « Arbre Remarquable », notamment un hêtre à feuilles de fougère, ainsi que des magnolias et autres essences. Les grands cèdres du Liban et de l’Atlas font parties intégrantes de l’habitat arboré de Valence. L’histoire veut que le régiment des Spahis basé à Valence, ait ramené de ses opérations extérieures des jeunes plans de cèdres.

La Ville de Valence a également procédé au classement en Espaces Boisés Classés certaines zones comme le chemin des contrebandiers. Ce classement permet de protéger les forêts et bois urbains et périurbains.