Arbres : une situation exceptionnelle

Alors que l’élagage des 20 000 arbres endommagés par la neige se poursuit, la Ville se prépare à expertiser l’ensemble de son patrimoine arboré. 7 000 arbres seront plantés en six ans dans le cadre du Plan arbres.

Grâce au travail en continu des équipes de terrain depuis cette date, la totalité des squares et places a pu rouvrir au public après avoir été sécurisé. Le parc Jean-Perdrix est encore en cours de traitement et les parcs des Trinitaires et du Polygone seront traités d’ici fin janvier 2020.

Télécharger l'Arrêté d'interdiction des parcs et squares.pdf» (2.9 MB)

Téléchargez la liste des parcs et squares fermés au 22/01/2020.

14 novembre

La neige tombe en abondance sur Valence. Dès l’après-midi, les équipes du Service Espaces verts et nature en ville prennent conscience que les dégâts occasionnés par cette neige très lourde seront exceptionnels.

15 novembre

Un Plan arbres est enclenché autour des cinq élagueurs de la Ville, équipe renforcée par plusieurs de leurs prédécesseurs. Des entreprises du BTP participent à l’évacuation des branches. Les Spahis viennent prêter main forte ainsi que les pompiers. Objectif : sécuriser. Les agents municipaux des Espaces verts et de la Propreté urbaine travaillent tout le week-end. Plus de 300 personnes sont mobilisées.
Parallèlement au traitement des urgences, un tour des arbres est réalisé afin d’avoir un point de vue global de la situation et de pouvoir préparer la suite : location de nacelles, achat de matériel, recours à des sociétés privées d’élagage de Lyon à Avignon…

18 novembre

6 000 arbres plantés sur le domaine public (hors parcs et squares), ont été touchés. 40 % au moins sont au sol ou doivent être abattus, soit 2 500 arbres. Le conseil municipal adopte un Plan arbres avec pour objectif d’en planter 7 000 en six ans. L’État, la Région, le Département, l’Agglo soutiendront financièrement cet engagement.

29 novembre

Les cours des écoles et des multi-accueils sont toutes rouvertes grâce à l’aide des apprentis élagueurs des Centres de formation de Châteauneuf-du-Rhône et de Saint-Ismier. Ces équipements étaient prioritaires, ainsi que les cœurs de quartier, dont le centre-ville. Des arrêtés de fermeture des 11 parcs et 45 squares, ont été pris et affichés sur des panneaux, des cadenas ont été posés lorsque c’était possible.

6 décembre

Trois semaines après l’épisode neigeux, le bilan s’affine. Sur les 28 000 arbres du patrimoine municipal (y compris squares et parcs), 20 000 ont été abîmés et doivent être élagués en urgence. Le phénomène que nous avons vécu est inédit. Habituellement, la neige tombe sur des arbres en dormance : la sève est redescendue, le bois est sec. Le 14 novembre, les feuilles n’étaient pas tombées, la sève n’était pas redescendue. Les branches n’ont pas été cassées mais arrachées. Nos arbres sont aujourd’hui fragilisés. À l’intérieur, les fibres cèdent : des branches qui ne semblaient pas touchées tombent plusieurs semaines après, d’où les conseils de prudence. Les " plaies " vont avoir du mal à cicatriser ce qui rendra les arbres plus sensibles aux maladies, aux champignons… De ce fait, il est compliqué à ce jour de mesurer l’impact exact des dégâts.

Janvier 2020

Début de l’expertise sanitaire qui va être menée sur les 28 000 arbres de la Ville. Elle devrait s’étendre sur deux années. Les équipes municipales vont les examiner pour déterminer s’il existe un risque concernant la sécurité. Pour les arbres sur lesquels un doute est émis, un expert indépendant sera consulté. Il s’agira ensuite de déterminer lesquels pourront être sauvés et ceux qui devront être abattus.

Jusqu’à mi-mars

400 arbres vont être plantés. Des plantations programmées : cours d’écoles, Latour-Maubourg, vergers urbains…

Hiver 2020-2021

1 500 arbres seront plantés, 7 000 d’ici 2026

Des arbres en pleine santé

Paradoxalement, les arbres les plus touchés ont été les arbres matures et en pleine santé.
Les arbres vieillissants, fragilisés par la sécheresse, étaient en dormance : leurs branches ont cassé nettement, sans effets secondaires. Quant aux jeunes arbres, moins feuillus, dont le bois est plus souple, ils ont mieux résisté au poids de la neige.

Le parc des Trinitaires particulièrement touché

Squares et parcs ont été interdits d’accès avant d’être progressivement sécurisés et rouverts au public. Le parc de l’Épervière a été traité en priorité, en lien avec l’ouverture du centre aqualudique susceptible d’y attirer de nombreux promeneurs. Avant fin décembre, tous les squares et parcs ont pu être rouverts, à quelques exceptions près dont les parcs des Trinitaires et du Polygone.

Branches et troncs recyclés

Les branches et troncs provenant d’arbres endommagés sur le domaine public ont été rassemblés sur le parking du stade Pompidou, puis broyés. La Ville de Valence a décidé d’utiliser ce bois pour ses propres besoins, des associations locales mais aussi d’offrir plus de 500 m3 aux Valentinois.

  • Près de 2 700 m3 ont été vendus à Coriance pour le chauffage urbain
  • Environ 800 m3 sont utilisés par les services municipaux dans les espaces verts et les aménagements urbains ou donnés aux associations locales
  • 500 m3 sont donnés aux Valentinois

Plus d'informations.