L'accident nucléaire

L’accident nucléaire conduit à une dispersion dans l’atmosphère, dans les sols ou les cours d’eau de produits radioactifs en grande quantité. Ces rejets sont susceptibles de porter atteinte à la population, à la faune, à la flore et aux territoires de manière grave.

Quels risques à Valence ?

Valence se trouve à proximité de quatre sites nucléaires : Cruas-Meysse, Tricastin, Saint-Alban et Romans-sur-Isère, avec la présence d’une usine de fabrication de combustible nucléaire.

Les mesures préventives

  • Chaque site surveille en permanence les rejets de l’infrastructure. Il élabore un plan d’urgence interne déterminant les réactions à avoir pendant et après un éventuel accident, pour protéger les travailleurs, les populations et l’environnement proche. Un plan particulier d’intervention est également élaboré par la préfecture pour ce type d’établissement.
  • La préfecture prévoit également un plan départemental de distribution d’iode, qui prévient les risques de cancer en saturant la glande thyroïde. Ce plan organise le stockage, puis la répartition des comprimés dans les communes.

Le saviez-vous ? Le site du Tricastin connut deux accidents en 2008. Le débordement d’une cuve a entrainé le rejet accidentel d’une solution contenant de l’uranium dans le bâtiment. Lors du second, des substances radioactives se sont échappées, contaminant très légèrement une centaine de salariés.