Lucie, après moi le déluge

Cinéma, Culture

à 20:00

LUX Scène nationale

À LUX Scène nationale du 5 au 18 juin

Projection en présence de la réalisatrice Sophie Loridon mardi 18 juin à 20h

Entrer chez Lucie, c’est comme un retour vers le passé. Ici, rien n’a changé. Depuis toujours, j’ai rêvé de partager en images la vie de cette cousine éloignée. Cette paysanne du haut plateau d’Ardèche a construit sa vie autour du travail et de la nature environnante. Durant un an, au fil des saisons, nous allons à sa rencontre. Grâce à la complicité qui me lie à Lucie, aux nombreuses visites qu’elle reçoit, à son sens de l’humour conjugué au bon sens, nous sommes transportés dans un univers fait de simplicité…Nous ramenant à l’essentiel.

Lucie Vareilles est née en 1916 sur le plateau du Vivarais en Ardèche. Une paysanne dans la campagne, à 1 000 mètres d’altitude, près du village de Saint-Jeure-d’Andaure. Avec le film, le temps suspend sa course folle, et se pose dans une maison de pierre, chauffée au bois, auprès de cette vieille dame extraordinaire d’humanité. « C’est vrai que je suis exceptionnelle », dit-elle sous forme d’autodérision. Elle sait bien qu’elle est d’un monde qui n’est plus le nôtre. Ce film est devenu un véritable phénomène dans les salles de cinéma, rassemblant et émouvant tout le monde sur son passage. — France Inter