La Région investit à Valence

Création d’un Centre de formation des apprentis

Compétence des régions, la mise en œuvre de la politique d’apprentissage est une des priorités d’Auvergne-Rhône-Alpes. Son président, Laurent Wauquiez, a annoncé en septembre dernier l’ouverture, d’ici deux ans, d’un CFAI (Centre de formation des apprentis pour les métiers de l’industrie) sur le plateau de Lautagne.

L’UIMM Drôme-Ardèche (Union des industries et des métiers de la métallurgie) travaille sur cette création depuis plusieurs années pour permettre aux entreprises locales –en Drôme-Ardèche, 26% des emplois sont liés à l’industrie- de remplacer les départs à la retraite et de développer leur activité. En effet, les quelque 800 entreprises répertoriées dans la vallée du Rhône (source UIMM) peinent souvent à recruter des salariés dans les secteurs de la production, la conduite de machine, l’ingénierie, la maintenance industrielle…

Le coût de la construction du futur CFAI s’élèverait à 10,5 millions d’euros. La Région est prête à y investir 2,5 millions d’euros. Et à contribuer financièrement à son fonctionnement. Objectif : accueillir 100 apprentis en 2019, 250 à l’horizon 2024.

 

 

 

 

Restructuration de Camille Vernet

 

Depuis les premières lois de décentralisation (début des années 80), la Région s’occupe de la construction, de l’entretien et du fonctionnement des lycées d’enseignement général, des lycées professionnels et des établissements d’enseignement agricole.

4835 lycéens sont scolarisés dans les lycées publics valentinois. Leur superficie représente 102 000m². La Région, qui est notamment chargée de leur entretien, s’investit dès cette année dans deux grands projets :

-la restructuration de la cité scolaire Camille Vernet. Ce projet, d’un montant total de 43 M€, va se réaliser en 7 phases. La Région investi 11 M€ dans les 2 premières tranches. Les travaux débuteront en 2018 ;

-la construction d’un internat d’excellence de 72 places à proximité de l’internat du lycée Algoud-Laffemas. Il pourra accueillir, dès 2020, les élèves de tous les lycées valentinois, en fonction des besoins. Quelques places seront réservées aux étudiants. Le coût de cet investissement s’élève à 3,6 M€. Il bénéficie d’une subvention de l’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine).

Par ailleurs, 2 330 000€ sont investis par la Région dans la sécurisation des lycées

Vernet, Algoud-Laffemas, Amblard et Loubet. 

La collectivité territoriale apportera enfin son écot à la réalisation d’un gymnase dans le quartier de Valensolles, gymnase qui accueillera notamment les élèves du lycée professionnel Victor-Hugo. Cout total de cette opération, qui doit se concrétiser à l’horizon 2020 : 6,5 M€.

  

Soutien aux projets Ville et Agglo

La Région a créé un nouveau cadre d’intervention pour l’aménagement et le développement des territoires. Le Contrat ambition Région apporte son soutien financier à plusieurs projets valentinois portés par la Ville et/ou l’Agglo :

-l’installation du nouveau siège de la police municipale et du Centre de protection urbaine -où convergent les images filmées par les caméras de vidéo-protection-, boulevard Maurice-Clerc (2019). Objectifs : améliorer la visibilité de la police municipale, sécuriser un secteur proche du pôle bus, mieux accueillir les Valentinois dans un bâtiment plus fonctionnel… et adapté à l’augmentation des effectifs de la police municipale (de 34 agents en 2014 à 62 aujourd’hui). Coût : 2,2 M€ dont 400 000 € de la Région.

-la création du complexe sportif des Auréats qui accueillera dès cette fin d’année les adeptes de la pétanque (sur 32 pistes couvertes et 16 pistes extérieures) et de tir à l’arc. Cet équipement pourra accueillir des compétitions régionales. Coût : 640 000 € dont 300 000 € de la Région.

-la réalisation d’un stade synthétique de la Chamberlière (2019). La Ville a entrepris une deuxième phase de travaux afin d’achever la « spécialisation » de ce stade destiné aux footballeurs : transformation du terrain de rugby en herbe en terrain de football en gazon synthétique ; remplacement de l’éclairage existant pour le mettre aux normes de la Fédération française de football. Coût : 775 000 € dont 170 000 € de la Région.

-médiathèque Latour-Maubourg (2019) : réalisation d’un nouvel équipement culturel qui accueillera une médiathèque « tête de réseau » (elle prendra le relais de la médiathèque de la place Huguenel) et les archives communautaires actuellement installées rue Farnerie. Coût : 13 M€ dont 1,9 M€ de la Région.

 

1re région gastronomique

 

La Ville de Valence s’est portée candidate au label Cité de la gastronomie, label qui lui permettrait de rejoindre un réseau réunissant les villes de Lyon, Tours, Dijon et Rungis.

Elle travaille, en partenariat avec les professionnels du secteur, sur le projet de construction d’un équipement qui aurait une triple vocation : culturelle/ pédagogique, festive, commerciale. Objectifs : promouvoir hors de nos frontières les produits et les savoir-faire de la Drôme et de l’Ardèche dans le domaine de la gastronomie, être à la fois une vitrine et un pôle d’attraction. Cet équipement, qui devrait accueillir ses premiers visiteurs en 2019, contribuera au rayonnement de la ville et de l’agglomération ainsi qu’à la revitalisation du quartier de la basse-ville.

La Région s’est engagée à soutenir ce projet à hauteur de 5M€ pour un coût total estimé à 19 M€.

De plus, sa contribution (200 000€)  à la fête de la gastronomie a permis en 2017 de transformer cet événement en un festival particulièrement riche en découvertes.

 

 

Gare Valence-ville : accessibilité et sécurité

D’ici au printemps 2019 les escaliers seront mis aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, quatre ascenseurs desserviront le passage souterrain sud, des bandes d’éveil à la vigilance seront installées… 4,8 M€ seront investis dans ces aménagements, pris en charge pour moitié par la Région qui a participé à l’installation de cinq nouvelles caméras aux abords de la gare et intégralement financé le changement de câbles des 32 caméras installées sur le site. 

 

Et aussi…

La Région a investi 300 000 € dans la maison de santé pluridisciplinaire du Plan. Dans le cadre du Contrat de plan Etat-Région, elle participe aux travaux d’extension du Centre du patrimoine arménien, de l’Ecole supérieure d’art et design Valence-Grenoble, à la réalisation de la ViaRhôna

Par ailleurs, elle apporte son soutien –-à hauteur de 12,2M€- au projet d’esplanade sur l’A7 et au renforcement des protections acoustiques, projet dont la réalisation est conditionnée à la confirmation d’un engagement de l’Etat, dans un premier temps pour financer des études.

La parole à… Nicolas Daragon,

Maire de Valence, vice-président de la Région

« Pendant plusieurs années, Valence a été la grande ville de Rhône-Alpes la moins aidée par la Région. Les choses changent. La récente visite de Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, illustre le regain d’intérêt porté à notre ville, pôle de développement du sud de la deuxième région de France. Création d’un Centre de formation des apprentis-métiers de l’industrie, construction d’un équipement dédié à la gastronomie,  restructuration des lycées… Ces investissements réalisés à Valence profiteront à toute la Drôme et Ardèche. La Région est de retour à Valence : une excellente nouvelle à l’heure où les collectivités locales sont de moins en moins aidées par l’État ! »