2018 : une année de concrétisations

La plupart des grands chantiers du mandat sont aujourd’hui lancés. Ils devraient être achevés d’ici 2020.

               

Le maire, Nicolas Daragon, l’a annoncé à l’occasion de la cérémonie des vœux aux Valentinois, en janvier dernier : « Cette année sera celle de la concrétisation de nos projets structurants. Nous en inaugurerons certains dès 2018. Pour d’autres, nous poserons des premières pierres. Mais tous ces grands chantiers, nécessaires pour Valence, sont désormais lancés, en phase de réalisation et seront donc achevés d’ici 2020. »

 Des projets structurants

 En plus des trois projets présentés plus loin (gymnase à Valensolles 1, poste de police municipale sur les boulevards 2, rénovation des rues Semard et Pasteur 3), plusieurs grands projets marqueront l’année 2018 :  

 -le complexe sportif des Auréats, allée Decauville 4: un ancien bâtiment industriel réaménagé accueille depuis mars les clubs de pétanque et les archers valentinois ;

 -le stade des Baumes (2e phase) 5 : mise aux normes de l’éclairage, création d’une tribune pour les personnes à mobilité réduite, réfection des lieux de vie… Travaux de fin mars à octobre 2018 ;

 -la place Manouchian 6 : création d’une aire de jeux, de jardins partagés, d’un mail bordé de végétaux (30% d’espaces verts supplémentaires), de places de  stationnement. Début des travaux (co-financés par Q-Park) : juin 2018 ;

 -travaux d’accessibilité : 750 000€ sont consacrés chaque année à la mise en conformité des établissements recevant du public et des installations ouvertes au public ;

 -Valence 2020 : la Ville vend des sites municipaux à des investisseurs privés pour qu’ils les transforment en de nouveaux espaces de vie et d’habitat et permettent ainsi le retour d’habitants dans ces quartiers. 1re phase : le stade Bonnardel, l’ancienne école Pérochon, le 54-58 av. de Romans et le bâtiment des services techniques rue Cujas. Montant de la vente : 3,5 M€. La vente de sites supplémentaires est en cours de négociation ;

 -le Pôle seniors 7 : sur l’ancien site de l’usine Scapa, plusieurs unités accueilleront  200 personnes âgées dépendantes qui bénéficieront d’un parcours adapté et de services de qualité (avec Eovi et Drôme aménagement habitat). Fin des travaux : 2020.

 Plusieurs projets sont portés par l’Agglo :

-réaménagement de l’ancien bâtiment France Télécom 8, place Jacques Brel, pour y installer plus de 400 agents de la Ville et de l’Agglo (été 2018) ;

 -extension de l’École supérieure art et design (Esad) 9 : + de 1 000m². Fin des travaux : septembre 2018 ;

 -extension du Centre du patrimoine arménien 10 : + 650 m². Inauguration : septembre 2018.

 -réalisation d’un pôle culturel à Latour-Maubourg rassemblant la médiathèque publique et universitaire et les archives communautaires 11. Livraison : fin 2019 ;

 -création d’un centre aqualudique à l’Epervière 12. Ouverture : fin 2019 ;

  Parallèlement, des réflexions sont en cours sur la rénovation du parc des Expositions 13, la création d’une Cité du goût 14, et d’une halte fluviale 15.

 Depuis le début du mandat (2014), plusieurs autres projets de grande envergure ont vu le jour, notamment l’aménagement du parc de l’Épervière 16, la création de la Maison pour tous du centre-ville 17 et la réalisation d’un stade synthétique à la Chamberlière qui portera le nom d’un ancien élu, Jacques Passelègue 18

  

Un nouveau gymnase en septembre 2019

Valensolles est un des rares quartiers de Valence non équipé d’un gymnase digne de ce nom. Cette absence sera prochainement comblée. Les travaux de construction du gymnase Louis Puech débutent en juin dans l’enceinte du stade du même nom.

Ils seront précédés par la décontamination et la démolition du bâtiment vétuste qui fait actuellement office de gymnase. Les terrains de football, la piste d’athlétisme et le sautoir seront conservés.

Le futur équipement accueillera en priorité les élèves du lycée Victor-Hugo. De ce fait, la  Région Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de financer sa construction (coût de l’opération : 6,7 millions d’euros). La maîtrise d’ouvrage a été déléguée à la Ville, chargée de sa réalisation.

D’une surface de 2 400 m², il sera divisé en quatre ensembles de locaux :

-une salle de plus de 1000 m² permettant la pratique de multiples sports (dont des compétitions de futsal), équipée de gradins (300 places) ;

-des vestiaires/sanitaires pour les pratiques intérieures ;

-des vestiaires/sanitaires pour les pratiques extérieures (sur les terrains et la piste d’athlétisme du stade) ;

-des espaces de convivialité (salle polyvalente), des bureaux, des locaux techniques…

Les travaux devraient être terminés pour la rentrée de septembre 2019. En dehors du temps scolaire, le futur gymnase sera ouvert aux associations du quartier.

Cette réalisation s’inscrit dans la politique de rénovation des équipements et de renforcement des pôles sportifs mise en œuvre par la municipalité. Elle complète d’autres aménagements, comme la récente construction d’un nouveau restaurant pour les élèves de l’école Buisson voisine ou la création de logements sur la place Jean Macé. 

 

 Poste de police municipale : les travaux débutent en avril

C’était un engagement de la municipalité : installer un poste de police à proximité du pôle bus, lieu de convergence sensible en matière de tranquillité.

Pour le concrétiser, la Ville a acheté en octobre 2016 les locaux longtemps occupés par le Dauphiné Libéré, 13 boulevard Maurice-Clerc. D’une surface totale de près de 1000m² répartis sur cinq niveaux, le bâtiment va être aménagé : les travaux débutent ce mois-ci. Objectif : pouvoir accueillir dès l’été 2019 les policiers aujourd’hui basés place Le Cardonnel .

Ce déménagement s’avérait nécessaire, les locaux actuels devenant trop étroits : les effectifs des agents de la police municipale ont en effet fortement augmenté, passant de 37 en 2014 à près de 70 aujourd’hui. Le public pourra être accueilli dans de meilleures conditions.

Le montant de cette opération s’élève à 2,1 millions d’euros, dont 400 000 € apportés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

 Espace public : rénover et adapter

Depuis 2014, de nombreux travaux de voirie ont été réalisés à la fois pour rendre les entrées de ville plus accueillantes (rénovation de la rue Faventines, des avenues de Chabeuil, de la Libération… et, tout récemment, de la rue du Pont du Gât) et les rues commerçantes du centre-ville plus attractives (rues Ferdinand-Marie, Saunière, Bouffier, Briffaut, du Théâtre…).

Le chantier de réaménagement du quartier gare (rues Semard, Pasteur, parvis de la gare) est en cours. Début septembre, la circulation sera rétablie rues Papin et Semard. Objectifs de cette opération : fluidifier la circulation, favoriser la cohabitation entre les différents modes de déplacements, faciliter le stationnement en créant des dépose-minute, mettre trottoirs et chaussée au même niveau,  élargir les terrasses, refaire l’éclairage…

« Des travaux considérables ont été engagés pour rénover notre espace public et l’adapter aux usages », souligne le maire.

 

 

Accessibilité : 750 000 € annuels

Dans le cadre de l’Ad’AP (agenda d’accessibilité programmée), la Ville a entrepris un vaste programme auquel elle consacre un budget annuel de 750 000 €. Sont programmés en 2018 la mise en accessibilité totale de plusieurs écoles (groupes scolaires Camus, Kergomard-Récamier, écoles maternelles Buisson, Romain-Rolland, Archimbaud, écoles élémentaires Condorcet, Montaigne), du gymnase Jean-Gemain, du CPNG de Châteauvert, du foyer culturel de Fontlozier, des MPT de Fontbarlettes et du Polygone, de l’accueil de loisirs périscolaire Bonzon.

 

Maison des Têtes : grâce au mécénat

Débutés fin 2017, les travaux de restauration de la Maison des Têtes consistent à rénover les façades et le dallage de la cour intérieure, ainsi que la porte cochère. Ces travaux, d’un montant de 102 000€, sont financés en partie par des mécènes privés : l’entreprise Eurovia Vinci agence 26/07, le groupe Alizon, la fondation Crédit Agricole Pays de France.

Vous êtes particulier, vous pouvez faire un don en ligne sur le site sécurisé de la Fondation du Patrimoine (www.rhone-alpes.fondation-patrimoine.org) ou par courrier (bon de souscription à télécharger sur valence.fr). Un don ouvre droit à une réduction d’impôts de 66 % pour les particuliers.

 

Halte fluviale : études en cours

Et si les bateaux de croisière qui naviguent sur le Rhône accostaient à Valence ? Le projet, porté par l’Agglo, est en voie de concrétisation. Des études sont en cours, en lien avec ceux qui pourraient en être les partenaires, dont la CNR, Compagnie nationale du Rhône et la Région. Des cabinets d’architectes ont été sollicités pour proposer des idées d’aménagement des abords de cette future halte, « entrée de ville par le Rhône », qui devrait être opérationnelle à l’été 2019.

 

Écoles : une priorité

Principales opérations programmées en 2018 : rénovation de la cour de l’école maternelle Berthelot (100 000€) ; désamiantage + changement de portes et fenêtres à l’école Rigaud élémentaire (350 000€), à l’école Montaigne maternelle (245 000€), à l’école Langevin maternelle (100 000€) ; changement de portes et nouveaux sanitaires à l’école Lafontaine élémentaire (105 000€) ; réfection de l’ancien logement de fonction de l’école Camus (60 000€)… Depuis le début du mandat (2014), 10 M€ ont été investis dans les écoles.

 

3,7 M€

ont été investis dans le réaménagement de l’avenue de la Libération. Elle sera inaugurée en juin.

La parole à…

Franck Soulignac, adjoint à l’urbanisme, au foncier et aux grands travaux.

Les engagements pris par notre municipalité en matière de projets structurants sont aujourd’hui en cours de concrétisation. Ils sont nombreux. Ils étaient nécessaires et attendus. Ils vont changer Valence. Cela profitera à la fois à l’image de la ville et à l’économie locale. 

Cette dynamique, nous l’avons lancée grâce aux partenariats que nous avons noués avec nos partenaires : Région, Département, Agglo, État. Parallèlement, nous soutenons et accompagnons des projets privés et para-publics, nés dans le sillage des nôtres. L’initiative publique encourage les initiatives privées.