Habitat indigne

Les signes d'insalubrité d'un logement sont à prendre au sérieux. Au-delà des désagréments qu'ils imposent à leurs occupants, ils peuvent avoir de réelles conséquences sur leur santé. Des solutions existent.

Le Service Environnement de la Direction Santé Familles Environnement instruit les plaintes des Valentinois confrontés à des difficultés sanitaires dans leur logement.

Les agents se rendent sur place, vérifient la conformité des locaux aux règles générales d’habitabilité, informent les locataires pour ajuster au mieux leurs actions (dans le cas d’anomalies qui ne sont pas du ressort de la Police Municipale), repèrent le logement insalubre ou possédant des peintures au plomb et instruisent ces procédures le cas échéant, avec les services de la Préfecture et l’Agence Régionale de Santé.

Voir aussi : Immeuble à risque (péril)

Prévenir les risques dans son habitat

 Le monoxyde de carbone, pourquoi est-il dangereux ?

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible, inodore, toxique et mortel. Il est le résultat d'une mauvaise combustion quelle que soit la source d'énergie : bois, gaz (naturel, butane, propane...) charbon, essence. Il s'agit comme un gaz asphyxiant très toxique prenant la place de l'oxygène dans le sang. Il peut s'avérer mortel en moins d'une heure.

Quelles sont les causes du danger ?

Une mauvaise combustion et une mauvaise aération du logement :

  • appareils de chauffage et de production d'eau chaude ainsi que les inserts, poêles, cuisinières, chauffages d'appoint mal entretenus,
  • mauvaise aération du logement ventilation dans la pièce où est installé l'appareil,
  • fumées mal évacuées

Comment éviter les intoxications ?

  • Faites vérifier chaque année vos installations par un professionnel : chaudières, chauffe-eau, cheminée, inserts et poêles
  • Aérez votre logement même en hiver et ne bouchez jamais les entrées d'air
  • Faites effectuer un ramonage mécanique de vos conduits et cheminées au moins une fois par an

Que faire si vous soupçonnez une intoxication ?

Si vous avez des maux de tête, des nausées, des vomissements ... pensez au monoxyde de carbone.

En cas de suspicion : aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres :

  • arrêtez vos appareils à combustion si possible
  • évacuez les locaux et bâtiments
  • appelez les secours :
    numéro unique d'urgence européen : 112
    sapeurs  pompiers : 18 le samu : 15
  • ne ré-intégrez pas les lieux avant d'avoir reçu l'avis d'un professionnel

Pour en savoir plus

Le dossier sur l'intoxication au monoxyde de carbone de l'institut national de Prévention et d'éducation pour la santé.

Précautions par rapport au plomb dans l’habitat

L’intoxication des enfants provient majoritairement des peintures à la céruse (hydrocarbonate de plomb) couramment employées dans l’habitat jusqu’en 1949, pour leur résistance à l’humidité et aux moisissures, ainsi que pour leur longévité. On les retrouve sur différents supports tels que le plâtre, le fer et le bois.

Bien que souvent recouvertes par d’autres revêtements (peintures, papier peint) ne contenant pas de plomb, ces peintures peuvent, en cas de dégradation, se disséminer dans un logement, sous forme d’écailles ou de poussières. Les jeunes enfants, par leur comportement naturel (marche à quatre pattes, jeux au sol, doigts et objets portés à la bouche...) peuvent ingérer involontairement ces particules de plomb. L’intoxication peut également survenir pour les occupants lors de l’exécution de travaux sans précaution suffisante (libération de poussière de plomb en grande quantité, nettoyage trop sommaire…).

Consultez la rubrique consacrée aux diagnostics techniques immobiliers.

L'amiante

L’amiante, compte tenu de ses propriétés en termes d’isolation thermique, acoustique, de résistance mécanique et de protection contre l’incendie, a été très répandue dans la composition de nombreux matériaux de construction.

Son utilisation a été totalement interdite en 1997 car les fibres qui la composent sont cancérigènes. Cependant, l’amiante est toujours présente dans de très nombreux bâtiments construits avant cette date et peut constituer un risque pour la santé.

En effet, les matériaux et produits contenant de l’amiante peuvent libérer des fibres d’amiante en cas d’usure anormale ou lors d’interventions mécaniques (perçage, découpe,…) conduites sans précaution.

Plus d'infos
Téléchargez les documents d'information :

Formulaire type de demande d'enquête

Précaution par rapport au plomb

Prévenir l'intoxication au plomb des jeunes enfants

Le plomb dans les peintures

L'amiante

Contact
Direction Santé Familles Environnement
Tél. : 04 75 79 22 11
mail : dsfe @ mairie-valence.fr

Courrier à adresser à Monsieur le Maire – 1 place de la Liberté – BP 2119 – 26021 Valence Cedex, en précisant l’objet de la demande.