Les vélos

Libelo, le vélo en libre service

Tout comme les Parisiens ou les Lyonnais… les Valentinois peuvent se déplacer grâce aux vélos libre-service mis à leur disposition !

Libélo a fait son apparition en mars 2010, à l’initiative de Valence Agglo. 160 vélos sont répartis dans 20 stations sur les communes de Valence, Guilherand-Granges et Bourg-lès-Valence dont 16 à Valence, disponibles 7 jours/7 et 24 heures/24.

Au total, plus de 300 abonnés séduits en 2012 (chiffre de juillet).
1 000 formules journées ont été achetées et 17 000 locations effectuées soit 84 par jour. Les stations les plus utilisées sont dans l’ordre : Gare, Danton, Latour-Maubourg, Pôle bus et Dunkerque.

Libélo peut aussi être loué sur une plus longue durée, de 1 à 12 mois. 200 vélos sont à la disposition des habitants des 39 communes de Valence Romans Déplacements (autorité organisatrice des transports).

Il est possible de s’abonner à Libélo dans les agences Citéa de Valence et Romans.

Le réseau cyclable

Afin de favoriser la pratique du vélo, la ville a programmé un investissement de 650 000 euros sur 5 ans (2010-2015)

  • Pistes et bandes cyclables
    Chaque année de nouvelles pistes et bandes cyclables sont aménagées. Des liaisons sont notamment créées entre les portions existantes afin de former un itinéraire continu et sécurisé. Valence dispose aujourd’hui de plus de 115 km de trajets cyclables.
  • Appui-vélos
    Pour stationner facilement, de nombreux appui-vélos ont été installés depuis 2008, 30 en 2012. La ville en compte 330 au total. Situés le plus souvent en centre-ville, aux abords des établissements et lieux publics, à proximité de commerces, ils répondent aux besoins des usagers, identifiés notamment par l’association Roulons en ville à vélo (REVV).
  • Le double sens cyclable
    Le double sens cyclable est autorisé dans le périmètre de la zone 30, instaurée en septembre 2011 et étendue en septembre 2012. Il s’agit d’une voie à sens unique pour les véhicules motorisés mais ouverte dans les deux sens pour les vélos. Cet aménagement permet de se déplacer plus rapidement en offrant des trajets plus courts et plus directs, tout en renforçant la sécurité grâce à une meilleure visibilité entre cyclistes et automobilistes.
  • Le tourne-à-droite
    Depuis septembre 2012, le principe est étendu à toute la ville : les cyclistes ont le droit de tourner à droite alors que le feu est rouge, mais uniquement aux carrefours où ils peuvent rejoindre une piste ou une bande cyclable. Cette autorisation est signalée par un petit panneau apposé sur les feux tricolores.

Plus d'informations sur le Libélo ?

  • Vous souhaitez vous abonner ?
  • Trouver une station près de chez vous ?