Le Pôle universitaire se restructure

Réuni fin avril à Valence, le comité de pilotage* du volet enseignement supérieur du Contrat de plan État-Région (CPER) 2015-2020 a acté l’engagement des partenaires institutionnels dans le développement du pôle universitaire Drôme-Ardèche.

Les opérations d’investissement se concentrent autour de trois axes.

En premier lieu, la rationalisation des implantations universitaires en relocalisant les formations et la vie étudiante sur deux sites forts, Briffaut et Latour-Maubourg.

L’opération Campus Briffaut 2020 comprend notamment l’accueil de la filière Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives). Située actuellement sur le site Rabelais (où la Ville va élaborer un projet d’habitat), cette formation intégrera le bâtiment du département sciences de l’université Grenoble-Alpes. Parallèlement, ce site sera réaménagé pour devenir un vrai campus : création d’un point de restauration géré par le Crous, extension du gymnase (route de Malissard) afin d’encourager la pratique  du sport universitaire, réaménagement des espaces publics (2019-2022).

Deuxième axe : la création, sur le site de Latour-Maubourg, d’un learning center, bibliothèque universitaire de nouvelle génération, pour répondre aux évolutions de la documentation universitaire. A terme, il regroupera les bibliothèques de lettres et sciences humaines et sociales, actuellement dispersées sur trois sites (2019).

Enfin, la construction d’une résidence universitaire de 80 logements, à l’emplacement de l’ancienne maison d’arrêt, à proximité de la Maison de l’étudiant, sur le site de Latour-Maubourg. Réalisée par Drôme Aménagement Habitat, elle sera exploitée par le Crous (2020-2022).

 

*En présence notamment de Patrick Lévy, président de l’université Grenoble Alpes (UGA), Yannick Neuder, vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’enseignement supérieur, à la recherche, à l’innovation et aux fonds européens et Nicolas Daragon, maire de Valence.

 

Les engagements financiers :

-Région Auvergne-Rhône-Alpes : 4,75 M€

-État : 2,25 M€

-Département de la Drôme : 1,4 M€

-Ville de Valence : 1,4 M€

-Département de l’Ardèche : 0,73 M€ (dont 0,4 M€ de participation à la création de l’Ifreemis en Ardèche, en lien avec le projet Unesco autour de la Grotte Chauvet Pont d’Arc).