Rythmes scolaires : retour à la semaine de 4 jours !

 

Le 29 mars dernier, un arrêté a été pris par la direction académique des services de l’éducation nationale de la Drôme, actant officiellement le retour à la semaine de 4 jours d’école à la rentrée 2018.

Cet arrêté fait suite aux résultats de la concertation lancée par la Ville de Valence auprès des familles à l’automne 2017 (74% des suffrages en faveur d’un retour à la semaine de 4 jours) et à l’avis des Conseils d’école (97 %  en faveur de ce retour)

Ainsi, dès septembre 2018, les horaires scolaires seront les suivants :

  • Lundi, mardi, jeudi et vendredi matin : classe de 8 h 30 à 11 h 45
  • Lundi, mardi, jeudi et vendredi après-midi : classe de 13 h 45 à 16 h 30
  • Mercredi : quartier libre.

Question à l’élue

Cécile Paulet, adjointe à l’éducation, la jeunesse et la petite enfance.

En septembre, les écoles valentinoises repassent à la semaine de 4 jours. Votre sentiment ?

Nous n’étions pas favorables à la semaine de 4,5 jours. Mais nous avons vraiment joué le jeu et mis en place, avec nos par­tenaires, des activités de qualité pour les enfants de nos 37 écoles publiques. Aujourd’hui, nous revenons à la semaine de 4 jours : c’est la volonté des conseils d’école, des familles dans leur majorité et aussi la nôtre ne serait-ce que pour des raisons financières. Ce n’est donc pas une surprise. J’ai cependant un sentiment de gâchis : nos animateurs, les équipements de quartier, les associations se sont vraiment investis et, dans quelques semaines, tout s’arrête.…

En septembre, les cours seront dispensés le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 8 h 30 à 11 h 45 et de 13 h 45 à 16 h 30. L’Éducation nationale a souhaité allonger d’un quart d’heure la matinée, plus favorable aux enseignements. À 16 h 30, les enfants auront une demi-heure pour souffler. Puis les familles auront le choix entre la garderie ou une activité encadrée par des animateurs municipaux, de 17 h à 18 h. Le mercredi, les maisons de quartier prendront le relais, toute la journée. Il est probable que, de leur côté, les clubs et associations organisent à nou­veau des activités le mercredi matin, comme avant la mise en place de la semaine de 4,5 jours.