Le Programme de renouvellement urbain à Valence

À l'heure où les premiers chantiers du Programme de renouvellement urbain (PRU2) ont démarré à Valence, faites le tour des principaux enjeux de ce dispositif national visant à soutenir le renouveau de 215 quartiers en France dotés de logements vieillissants et d'espaces publics peu engageants... Un vaste programme qui devrait transformer le visage de plusieurs quartiers de l'agglo d'ici 2023.

Tout savoir sur le PRU2 en 8 questions

1- Comment sont choisis les quartiers prioritaires ?

Les quartier prioritaires concernés sont désignés par l'État,  via , sur la base du dossier de candidature préparé par l’Agglo. Ce dossier ultra argumenté dresse un état des lieux des quartiers et prend en compte la vétusté des immeubles, la mauvaise isolation thermique des logements, l’état de l’espace public, etc.

2- Combien de logements seront concernés par les démolitions ?

Au total, l'État a acté la démolition de 798 logements sociaux dont 476 à Valence et 322 à Romans, sur la base de deux critères : la vétusté et la dangerosité des habitations. Cela concerne principalement des « barres », qui ont mal vieilli. L'objectif  de ces démolitions à terme est également d’aérer les quartiers.

3- Les logements sociaux démolis seront-ils remplacés ?

À Valence, 305 nouveaux logements sociaux moins hauts et plus intimes verront le jour en lieu et place des immeuble démolis. Il faut ajouter à cela 200 logements non-sociaux de promoteurs privés qui devraient apporter davantage de mixité.

4- Les logements anciens restants seront-ils rénovés ?

Une partie des logements situés dans le périmètre d'action du PRU2 fera l'objet de rénovation. Il s’agit souvent de travaux liés à l’isolation thermique, les menuiseries, portes et fenêtres, le mode de chauffage, etc. L’enjeu est double : réduire le coût de la facture d’énergie pour les habitants et respecter l’environnement.

5- Qu'est ce que la "résidensialisation" des quartiers ?

Les espaces privatifs situés autour des habitations collectives vont faire l’objet d’une sécurisation et d’une privatisation des accès. L'objectif est favoriser une meilleure organisation du stationnement en pied d’immeuble, une meilleure accessibilité des cheminements piétons ainsi qu'une gestion plus efficace des déchets ménagers… En bref, plus de confort pour les habitants.

6- Qu’est-il envisagé pour les espaces publics ?

De nombreux aménagements sur l'espace public viendront enrichir le projet de renouvellement urbain des quartiers concernés. Cela se traduira par  des aménagements piétons et vélos, des espaces végétalisés et des aires de jeux pour revaloriser les lieux à l’abandon ou squattés. L’idée est de redonner à l’espace public son rôle de lien social, de lieu de convivialité pour les familles.

7- Et les équipements publics ?

Écoles, crèches, gymnases… Ces équipements font aussi l’objet de réhabilitations. Objectif : réduire les dépenses de consommation d’énergie à tous les niveaux et améliorer le confort des bâtiments pour les usagers.

8- Comment sont financés ces grands chantiers ?

Le coût total de ces aménagements s’élève à 206 millions d'euros répartis sur 5 ans. L’État, via l’ finance 62 millions d'euros du projet. Un soutien indispensable et exceptionnel.

 Télécharger dévoilé en réunion publique le mardi 26 mars.

Découvrez les vues 360° du PRU2 dans les quartiers