Citoyens vigilants

Un outil de proximité participatif

Ce dispositif municipal a été élaboré par le CLSPD en partenariat avec les autorités préfectorales (Police Nationale) et la police municipale.
Il s’appuie sur le cadre légal (lois n° 2003-239 du 18 mars 2003 pour la sécurité intérieure et n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance) et le droit français qui donnent la possibilité de créer des comités de citoyens impliqués dans la vie locale.

L’objectif du dispositif Citoyens vigilants est de favoriser l’émergence d’une participation citoyenne à la tranquillité du domaine public tout en contribuant au renforcement de l’action de proximité grâce à une étroite collaboration des forces de sécurité (polices nationale et municipale).

En 3 ans (la première convention a été signée le 8 juillet 2015 avec le quartier Laprat), le dispositif a permis :

  • une forte sensibilisation des résidents et une adhésion jamais observée par le passé à l’opération tranquillité vacances après l’adoption de la convention Citoyens vigilants ;
  • une baisse des mains courantes et des déplacements des forces de sécurité du fait de la proximité des riverains avec la police municipale et de la consolidation du réseau de solidarité ;

Les objectifs 

  • Rassurer la population et réduire le sentiment d’insécurité,
  • Améliorer la réactivité des forces de l’ordre contre la délinquance d’appropriation et de prédation (vols, cambriolages, etc.),
  • Améliorer l’efficacité de la prévention de proximité.

Le dispositif en détail

Empruntant la forme d’un réseau de solidarité de voisinage constitué d’une ou de plusieurs chaînes de veille et de vigilance structurées autour d’habitants d’un même secteur géographique, Citoyens vigilants permet d’alerter les forces de police de tout événement suspect ou de tout fait de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont ils seraient les témoins (vol, démarchage, véhicule suspect…).

 Hors les cas de crimes ou les délits flagrants qui impliquent un appel direct des témoins à la Police nationale, les résidents du quartier signalent à leur référent les faits ou informations ayant appelé leur attention et qu’ils considèrent comme devant être portés à la connaissance des forces de l’ordre, sous réserve qu’ils respectent les droits fondamentaux individuels et ne revêtent aucun caractère politique, racial, syndical ou religieux.

Les policiers municipaux et nationaux désignés correspondants des Citoyens vigilants diffusent auprès des référents des messages de prévention visant à lutter contre la délinquance d'appropriation et les dégradations aux fins d'information de la population.
2 référents par quartier ont été désignés à Valence. 
Le citoyen vigilant transmet de son côté au référent police (municipal et/ou national) la liste nominative des propriétaires et les coordonnées des domiciles momentanément inoccupés (absence, maladie, vacances…).
Ces informations sont intégrées dans le programme de patrouille de sécurisation des services de police.
En outre, le citoyen vigilant assure une veille quotidienne sur les lieux en vue de constater toute irrégularité et présence suspectes.

Au final, le dispositif s’appuie sur un échange continu d’informations, dont la confidentialité est garantie.

L’anonymat du citoyen vigilant est préservé.