La Cité des Ainés

Depuis juin 2021, deux Ehpad cohabitent au sein de la Cité des Ainés, à Châteauvert sur l’ancien site de l’usine Scapa. Près de 200 personnes âgées sont accueillies au sein d’un seul et même site de 1,5 hectare regroupant des structures privées et publiques, pour une meilleure prise en charge. Le bâtiment de 12 000 m², à l’architecture bien insérée dans le tissu urbain du quartier, est entouré de parcs et de verdure.

Fruit d’un partenariat tripartite entre le Centre communal d’action sociale de Valence (CCAS), AESIO santé Sud Rhône-Alpes et Drôme Aménagement Habitat et issu d’une réflexion menée en lien étroit avec l’Agence Régionale de la Santé (ARS) et le Département de la Drôme, la Cité des Ainés apporte aux seniors la meilleure qualité de service possible en matière d’accueil, d’hébergement, de soins et de tarifs tout en mutualisant les offres de ces structures privées non lucratives et publiques sur un seul site.

Il s’inscrit naturellement dans la démarche Ville Amie des Aînés dont fait désormais partie Valence, qui est affiliée à ce réseau mondial des villes et communautés relevant de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Une réalisation innovante

La Cité des Ainés regroupe :

  • l’EHPAD Marie-France Préault, géré par le CCAS de la VIlle. Il accueille 60 résidents ainsi que 16 places en Accueil de jour.
  • l’EHPAD Bernard Eyraud qui  regroupe 139 places issues de quatre établissements gérés par la filière hébergement d’AESIO santé Sud Rhône-Alpes : l’Ehpad Eden et les unités de vie Lamartine (Valence), Louise Michel (Portes-Lès-Valence) et Louis Pasquier (Chabeuil). 84 lits sont destinés aux personnes atteintes de maladies neurodégénératives. 55 lits sont réservés à des résidents avec un haut niveau de dépendance.

Le label Cité des Ainés

Ce label garantit « une démarche de recherche et d’innovation avancée sur les plans de l’architecture, des soins, de la sécurité et d’ouverture sur l’extérieur. » AESIO met en oeuvre au sein de la Cité des Ainés de nouveaux outils et services issus de la démarche Living lab initiée en partenariat avec l’École des mines de St-Étienne : prise en charge non médicamenteuse, repérage des fragilités, outils connectés et intelligence artificielle… Autre innovation : une salle de télémédecine qui permet d’améliorer la prise en charge des patients et d’apporter une expertise aux professionnels de santé de l’établissement.

Mutualisation

La cohabitation et la mutualisation de certaines fonctions (accueil, restauration, blanchisserie, maintenance, entretien des espaces verts, médecin, psychologue …) ont nécessité la formalisation du partenariat entre AESIO et le CCAS sous la forme d’un GCSMS, Groupement de coopération sociale et médico-sociale. La conception du bâtiment a permis de mettre en commun de nombreux locaux  comme une salle polyvalente d’animation, la salle de kinésithérapie/motricité, le salon de coiffure…