L'épizootie

L’épizootie est une maladie qui frappe simultanément un grand nombre d’animaux de même espèce ou d’espèces différentes.

Des maladies peuvent apparaître et se diffuser sur notre territoire en raison de mouvements commerciaux d’animaux ou de produits, ou au fil des flux migratoires d’oiseaux sauvages.

Les mesures préventives

Pour une épizootie, les acteurs du secteur animalier doivent notifier tout symptôme de maladie qui serait suspect. En cas de suspicion ou de confirmation de maladie réputée contagieuse, le préfet déclenche le plan d’intervention sanitaire national dans son département.

Les réflexes à adopter face aux maladies animales

Agir avant

  • Évitez de manipuler des animaux malades ou morts.
  • Lavez-vous systématiquement les mains (eau et savon) après contact avec les animaux, les déchets ou les déjections animales. 

Il n’est pas rare de trouver dans la nature des dépouilles d’animaux. Cela ne signifie pas pour autant que vous soyez en présence d’une épizootie. Toutefois, si vous constatez des mortalités en nombre, signalez-les  aux autorités compétentes (directions départementales en charge de la protection des populations, municipalités…).

Agir en cas de maladie animale avérée

  • Ecoutez et respectez les consignes des pouvoirs publics : elles peuvent évoluer selon la situation.
  • Respectez les règles particulières de circulation des personnes et des animaux mises en place autour des zones touchées par l’épizootie même si vous n’êtes pas directement concerné par l’épizootie.

Quels sont les différents types de maladies animales ?

Les maladies animales sont répertoriées selon deux types :

  • Les maladies réputées contagieuses
  • Les maladies à déclaration obligatoire

Certaines maladies réputées contagieuses  donnent lieu à l’élaboration de plans d’intervention sanitaire d'urgence définis à l’échelle nationale. C’est le cas des maladies telles que l’influenza aviaire, la maladie de Newcastle, la fièvre aphteuse, la fièvre catarrhale ovine, la peste équine…

 

Grippe et influenza aviaire : les propriétaires d’oiseaux doivent se déclarer auprès de la Ville

Le ministre de l’agriculture a pris la décision de passer le niveau de risque au regard de l’Influença aviaire de « modéré » à « négligeable » sur tout le territoire français. En conséquence il n’est plus demandé de confiner les basses-cours sous filet ou en bâtiment.

La Ville rappelle que tous les propriétaires d’oiseaux détenus à Valence (notamment les poulaillers de particuliers) sont néanmoins tenus d’en faire la déclaration auprès du Maire. À cela, 2 exceptions :

  • les oiseaux détenus en permanence à l'intérieur de locaux à usage de domicile ou de bureau (par dérogation et en raison du faible risque de contamination),
  • les élevages de volatiles déjà déclarés auprès de la Direction départementale de la Protection des populations.

Qu’est-ce que l’influenza aviaire ?

L’influenza aviaire est une maladie animale très contagieuse causée par des virus Influenza de type A qui peuvent infecter de très nombreuses espèces d’oiseaux sauvages et d’élevage et entraîner une mortalité très élevée, induisant des pertes économiques considérables pour les filières avicoles.

Certaines souches du virus peuvent également infecter certains mammifères tels que le porc, les félidés, le furet et, dans certaines conditions, se transmettre à l’Homme.

Quand la maladie se manifeste chez les oiseaux, le terme influenza aviaire est utilisé.

Le terme grippe aviaire est employé pour évoquer en particulier la maladie provoquée chez l’Homme par les virus influenza A d’origine aviaire qui possèdent un potentiel zoonotique (transmission de l’animal à l’homme).

Comment se transmet-elle ?

Les volailles d’élevage sont principalement contaminées par les oiseaux sauvages infectés ou par les autres élevages avicoles infectés.

L’Homme peut être contaminé par les volailles infectées qui présentent ou non des symptômes si la souche de virus présente des caractéristiques de transmission à l’Homme.

La transmission entre oiseaux peut être directe par des contacts rapprochés - sécrétions respiratoires, matières fécales ou indirecte par l’exposition à des matières contaminées - nourriture, eau, matériel ou vêtements contaminés.

Le virus pénètre dans l’organisme des volailles par la voie respiratoire ou par la voie digestive.

Comment se manifeste l’influenza aviaire ?

Selon les modalités d’exposition et la virulence de la souche virale, la période d'incubation de la maladie peut varier de 1 à 3 jours au niveau individuel et s’étendre jusqu’à 14 jours au niveau d’un troupeau de volailles.

Les symptômes chez les oiseaux sont divers : troubles nerveux (paralysie, convulsions, perte d’équilibre), troubles respiratoires, troubles digestifs, œdème de la tête, ou baisse du nombre d’œufs pondus.

La maladie peut aussi être inapparente et seulement détectable par des analyses en laboratoire ou se manifester par des formes modérées : diminution de l’appétit, baisse de ponte, signes respiratoires plus ou moins discrets…

Comment faire sa déclaration ?

Remplir le formulaire téléchargeable ici  ou sur : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R42501 et le transmettre à la Ville :

  • Par mail : dpr @ mairie-valence.fr
  • Par courrier : Mairie de Valence – Direction Prévention des risques – 1 place Jacques Brel, 26000 Valence.

En savoir plus :

https://www.gouvernement.fr/risques/epizootie

https://www.anses.fr/fr/content/linfluenza-aviaire-en-6-questions

Direction prévention des risques de la Ville de Valence

04 75 79 21 16

dpr @ mairie-valence.fr