L’Étang

Théâtre

de 20:00 à 21:25

La Comédie de Valence

Metteuse en scène des corps humains et des pantins, l’artiste franco-autrichienne Gisèle Vienne s’entoure de deux comédiennes, Adèle Haenel et Ruth Vega Fernandez, et de huit poupées pour mettre en lumière l’implacable actualité de L’Étang. Dans cette pièce méconnue de l’écrivain et poète suisse Robert Walser, un jeune garçon fait tout bonnement mine de mourir pour éprouver l’amour maternel.

Pièce intime écrite par Robert Walser pour sa sœur en 1902, L’Étang fait le récit d’un jeune homme si persuadé d’être mal aimé de sa mère qu’il en vient à simuler son suicide. Entre non-dits, tabous et manipulations, les rapports de force et d’emprise se mêlent, s’annulent ou s’amplifient. L’actualité restée intacte de cette pièce, pourtant vieille de plus d’un siècle, n’aura pas échappé à Gisèle Vienne.

Entourée de deux comédiennes aux performances incroyables, Ruth Vega Fernandez et Adèle Haenel, la metteuse en scène accueillie pour la première fois à Valence, dépoussière le verbe de Robert Walser et son acuité implacable quant aux normes sociales qui régissent les rapports jusque dans la sphère familiale.

Pièce hommage à l’écrivain suisse, et plus encore à Kerstin Daley, proche collaboratrice de Gisèle Vienne disparue en 2019, L’Étang déjoue les habitudes de lecture et de perception, jusqu’à faire voir les silences et entendre les absences.