La Nuit juste avant les forêts

à 20:00

Théâtre de la Ville de Valence

La Nuit juste avant les forêts

Bernard-Marie Koltès / Matthieu Cruciani

Du 10.05 au 12.05.23

Théâtre de la Ville

Grand poème contemporain haletant, "La Nuit juste avant les forêts" fait entendre celles et ceux qu’on refuse d’écouter. Un monologue à la frontière du délire qui cache une analyse lucide de notre société, malade de son individualisme.

C’est dans un décor bétonné qui pourrait s’apparenter à un dessous de périph’ que Matthieu Cruciani a choisi d’implanter le texte de Bernard-Marie Koltès. Une nuit, un homme en interpelle un autre. Et se heurte au silence. Puisqu’on ne lui répond pas, il continuera de parler tout seul, utilisant le monologue comme manière d’exister. Et il en a des choses à dire, contre ce «bordel» qu’est la ville, contre «le salaud de Français» qui nie son existence en raison de ses origines, contre les gens bien habillés qui l’insultent, lui et ses guenilles. Texte d’une seule phrase, sans ponctuation, porté magistralement par Jean-Christophe Folly en face-à-face avec le public, "La Nuit juste avant les forêts" donne le premier rôle à un laissé-pour-compte, dont la parole combattive percute nos propres failles et nous donne des raisons d’espérer avec lui dans cette humanité fragile, fière même dans la chute.