Tabataba

Théâtre

de 20:00 à 20:45

LADAPT- Le Safran

Avec Tabataba, sa mise en scène du texte de Bernard-Marie Koltès, Stanislas Nordey posait en 1992 les bases d’un théâtre nomade, ouvert à la cité et à sa pluralité. Trente ans après, l’artiste reprend cette pièce culte dans le cadre de la Comédie itinérante.

«Même les pierres s’accouplent entre elles, tu n’y échapperas pas. Même si tu n’en as pas envie, sors quand même, ou je te donne des gifles.» Ainsi parlait Maïmouna à son frère Petit Abou, déçue que ce dernier préfère s’occuper de sa moto plutôt que d’aller courir les filles avec les jeunes de son âge. Ce qui se joue, c’est en réalité la difficulté de sortir de l’enfance. Tabataba, texte court et mystérieux de Bernard-Marie Koltès écrit en 1986, condense l’idée que son auteur se faisait de la forme dialoguée: «une argumentation, comme en faisaient les philosophes, mais détournée.»

Après une première adaptation en 1992 au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, Stanislas Nordey remet cette pièce culte sur scène avec les acteurs et les actrices ayant bénéficié de son programme Ier acte, destiné à promouvoir une plus grande diversité dans le recrutement des écoles nationales de formations d'actrices et d'acteurs. Une manière de faire redécouvrir toute la puissance de ce texte, où s’entremêlent réflexions sur la solitude, le genre et les injonctions sociales qui pèsent sur nos désirs.