On a besoin de vous !

Le développement urbain de Valence ne peut être imaginé sans les Valentinois. L’équipe municipale a fait le choix d’associer pleinement les citoyens à la co-construction du PLU qui guidera l’aménagement public et privé dans les années à venir.

Pour débuter cette révision, un groupement de bureaux d’étude spécialisés (VERDI Auvergne Rhônes-Alpes et Detry-Levy et Associés) va accompagner habitants, élus et techniciens afin d’appréhender le mieux possible la ville, sa perception, son fonctionnement, ses attraits, ses difficultés.

Des animations en ligne

Pour cela, les Valentinois sont, dès maintenant, invités à donner leur avis, à faire part de leurs remarques et interrogations via des sondages, quiz, concours photos, jeux… qui seront proposés tout l’été ici, sur l'application mobile et sur les réseaux sociaux de la Ville.

Des réunions d'information

Pour compléter cette concertation en ligne, des réunions d’information seront organisées en septembre dans chaque quartier. Initialement prévues en juin, elles ont dû être reportées suite à la pandémie Covid-19. Elles seront l’occasion de répondre aux questions et de débattre sur nos perceptions de la ville et de ses enjeux

Des ateliers participatifs

Pour une co-construction d’ampleur et représentative de toute la population, des citoyens seront tirés au sort sur les listes électorales pour constituer un panel à réunir au cours d’ateliers participatifs thématiques qui seront organisés en octobre 2020. Ce panel pourra être complété par tous les volontaires, sur inscription. Lors de ces ateliers, les questions de l’habitat, de la mobilité, de l’environnement, du patrimoine et de l’attractivité seront abordées.

---

Les registres habituels de concertation seront également disponibles à l’Hôtel de Ville et à l’espace Jacques Brel.
Vous pouvez également faire vos observations directement ci-dessous ou par mail à plu2020 @ mairie-valence.fr.

Toutes les contributions doivent s’inscrire dans un même objectif : construire un projet d’intérêt général pour la ville.

De la co-construction de cet état des lieux avec les habitants, les élus, les techniciens va découler le Projet d’aménagement et de développement durables (PADD) de Valence qui fera l’objet d’un débat officiel en conseil municipal.

Ce document définira la stratégie de développement de la ville, avec une vision à long terme assurant le confort de notre génération et celles à venir (cadre de vie, biodiversité, climat…) : quelle prise en compte des enjeux environnementaux ? Comment intégrer la protection patrimoniale ? Quels outils pour mieux construire ?

Une seconde série de réunions publique sera organisée au premier trimestre 2021 pour présenter ce nouveau PADD. Un débat officiel au sein du conseil municipal sera alors requis.

C’est ensuite de ce PADD validé que découleront les autres pièces du PLU. Les documents formalisés feront l’objet d’un premier vote en Conseil municipal, attendu au 2nd semestre 2021.
Ce dossier dit "d’arrêt projet" sera présenté aux personnes publiques associées (Direction départementale des territoires, Agglomération, chambres consulaires...) qui seront amenés à émettre un avis sur les documents. À l’issue de cette consultation, le projet de PLU arrêté sera présenté en enquête publique, ultime étape de la consultation citoyenne avant une approbation définitive par le Conseil municipal

L’objectif est d’approuver le Plan local d’urbanisme révisé à la fin du premier semestre 2022.

En attendant cette date, le PLU actuel continue de s’appliquer. Cependant, dès que le PADD aura été validé, les projets de constructions et aménagements qui le compromettent pourront être mis en sursis. Cette information figurera sur les certificats d’urbanisme, et sera communiquée en temps voulu.

 

8 commentaire(s)

  • Commentaire de Bernard Kieffer posté le 11 juin 2020 à 10:07

    A en juger par la campagne de communication autour de la révision du PLU, sa réélection dès le premier tour a donné un sacré coup de jeune à notre Maire!

    Pour des commentaires sérieux, je vais commencer par consulter les documents disponibles...

    Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

  • Commentaire de EYNARD Gilles posté le 24 juin 2020 à 16:21

    Bonjour,

    Le questionnement préalable à cette concertation porte évidemment sur sa qualité.

    Pour la révision de son PLU, la commune de Saillans a fait appel au Débat Public (institution nationale chargée d'instruire les concertations publiques pour établir des projets) voir compte-rendus sur https://www.debatpublic.fr/recherche?keywords=saillans

    Le Débat Public a apporté son expertise en matière de méthode pour assurer une saine concertation.

    - Nomination d'un garant indépendant du Débat Public (qui veille et recueille) avec un groupe d'évaluation ( qui observe et évalue),

    - Création d'un groupe de pilotage citoyen ( qui pilote et décide) à partir d'un nombre important de citoyens pré-tirés au sort volontaires désignant parmi-eux le groupe de pilotage (12 personnes pour une commune de 1278ha/2019 dont 2 techniciens de la mairie, auxquels se rajoutent 4 élus, les citoyens représentant donc la majorité hors élus et techniciens)

    - Concertation avec tous les citoyens et suivi public de la concertation au fur et à mesure de son avancement,

    - Création d'un Groupe Technique (Bureau d'Etude, élus, référents, techniciens) chargé d'épauler techniquement le Groupe de Pilotage (à noter le besoin exprimé en expertise du droit)

    - Une concertation en profondeur, nourrie dans la complexité des problématiques (4 grandes réunions publiques de restitution à chaque étape du processus, 3 arpentages & promenades, 18 ateliers participatifs dont 5 rencontres de quartiers, 5 rencontres ciblées agriculteurs et video-jeunes, 3 conférences débat)

    Cordialement,

    Gilles EYNARD

    Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

  • Commentaire de Charles MARTIN posté le 27 juin 2020 à 17:59

    Ma proposition m'est venue après avoir observé l'état des rue à l'issue du confinement, j'ai observé que le long des trottoirs coté murs des plantes, des fleurs "s'efforçaient" de sortir de terre ….avec pratiquement aucun espace pour se développer.

    Aussi ne serait-il pas judicieux d'aménager un espace de 5 à 20 cm et d'y laisser pousser toute plante tel qu'actuellement. ( roses trémières rue Ponsard, de même Avenue de Romans au droit de la rue Montplaisir au pied d'un arbre)

    Cela "dégagerait" 200 m² de verdure au km pour un coté de rue.

    Pas d'entretien à prévoir.

    Réserve d'eau en cas de pluie.

    En imaginant cela pour toutes les rues (dans la mesure du possible) on aurait vite un deuxième … parc ! …..et une 5ème fleur au tableau d'honneur de la Ville.

    Avec mes encouragements,

    Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

  • Commentaire de MARION posté le 29 juin 2020 à 18:29

    Bonjour,

    Quand aurons nous les dates des réunions de quartiers? On est déjà quasiment en juillet et nous n'avons toujours pas de dates. Pour y participer, il faut qu'on s'organise, faire garder les enfants...ou prendre un rtt....

    Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

  • Commentaire de FOURNIER MARYLENE posté le 23 juillet 2020 à 11:28

    Bonjour, je suis cycliste. J'utilise mon vélo. Je trouverai judicieux la création de pistes cyclables à tous les ronds points, bien marquées. Le long du parc Jean Perdrix, avoir une vraie piste cyclable, il y a la place c'est le parc.

    Les marquages provisoires: haut de l'avenue de Chabeuil, empêche les véhicules de tourner à droite sur le Bd Roosevelt, très dangereux. Rond point en bas de l'avenue de Verdun , mal indiqué, quand on arrive de l'avenue HERRIOT ou de Bourg les Valence, on n'a pas de fléchage pour reprendre la piste cyclable, chaque fois on se trompe, dommage car cette piste est géniale, très sécurisée, à garder.

    Les pistes sont des déchetteries: verre entre autre.

    Vol de vélos sport national, malgré les antivols en U soi disant inviolables. Ils ont trouvé le truc pour les ouvrir. Malgré le marquage des vélos, on ne les retrouve jamais, et il n'y a pas de sanctions. Pas une incitation à prendre son vélo pour aller en ville. Dommage.

    Cordialement

    Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

  • Commentaire de Finale Yvonne posté le 29 juillet 2020 à 12:05

    BONJOUR

    Les conseillés municipaux se déplacent-ils régulièrement à vélo dans toute la ville et se sentent-ils en sécurité ?

    J'habite route de Montélier et particulièrement dans la montée de l'Ave de Romans entre le Rd Pt de l'Ave de l'Yser et la rue G. Bonnet : Cette partie est très dangereuse pour les cyclistes coincés d'un côté entre les voitures en stationnement avec le risque des ouvertures de portes et de l'autre côté la circulation intense des voitures et des Bus.

    Cette voie est trop étroite pour la sécurité des cyclistes.

    Le développement de la circulation cycliste sécurisée dans toute la ville serait bénéfique pour tous.

    Bien cordialement

    Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

  • Commentaire de dufranc posté le 4 août 2020 à 08:03

    Le plateau de Lautagne est un lieu de promenade très fréquenté et apprécié, facilement accessible, avec une vue imprenable, un écrin de nature et de verdure dans la ville. L'extension des constructions industrielles sur cette zone, l'intensification de la circulation automobile et l'abattage de certains arbres dans les champs est un crève coeur, en opposition avec toutes les idées d'écologie, de préservation de la nature en ville. Cet espace est une chance pour la ville, il y a plein de belles choses à y faire. Il faut le protéger, cesser toute construction et réinvestir cet espace de façon intelligente, par exemple comme un lieu de promenade, de production agricole moderne et respectueuse de l'environnement. Une partie de ces terrain agricoles au moins appartiennent à la commune, la ville dit vouloir investir et encourager les mode de production écologiques et respectueux de l'environnement, le site est parfait! Y développer une ferme en permaculture par exemple, y former les habitant de la commune, faire des campagne de sensibilisation auprès des enfants, des sorties scolaires, sont autant de projet hautement plus séduisant qu'un parc tertiaire déshumanisé (et qui, on le sait, sera à l’abandon dans à peine dix années) ... Beaucoup de zones industrielle - parc tertiaires sur valence et les alentours sont inoccupés, en partie désafectés (briffaut etc...), aucun besoin de continuer a en construire, bâtissons plutôt un avenir qui fasse envie.

    Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

  • Commentaire de Sarah posté le 7 août 2020 à 07:29

    Bonjour,

    Je suis d'accord avec le commentaire de M. Martin concernant les espaces verts, pour que les fleurs puissent se développer librement, et augmenter l'attractivité de notre ville en développant la mobilité douce. Dans le même ordre d'idées, le plateau de Lautagne doit absolument être préservé, mais actuellement nous allons à l'envers du bon sens et c'est désolant.

    Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires