Comment évolue la population valentinoise ?

Une augmentation du nombre d’habitants

Après une diminution de la population depuis le début des années 2000, les données Insee font état d’un retour de la croissance démographique depuis 2012 : + 1 233 habitants au total, soit une augmentation de 0,4 % par an.

L’évolution démographique globale est comparable à celle de Valence Romans Agglo (+ 0,5 % par an).

Le solde migratoire de Valence est négatif. Néanmoins, ces dernières années, il s’approche de l’équilibre. Le solde naturel qui, lui, est positif, compense le solde migratoire et permet ainsi une augmentation de la population valentinoise.

La connaissance et les prévisions d’évolution de la population sont essentielles pour calibrer le projet de développement de la ville : besoins de logements, adaptation des équipements…
Le Schéma de cohérence territoriale (Scot) et le Programme local de l’habitat (PLH) offrent des projections qui vont permettre d’accompagner la Ville de Valence dans la conception de son projet.

Des évolutions contrastées entre les différentes classes d’âge

De façon globale, la population valentinoise reste jeune. En 2017, on comptait 85 habitants de plus de 65 ans pour 100 habitants de moins de 20 ans. Néanmoins, il est important de prendre en compte la part prépondérante et en croissance des plus de 60 ans (26 % de la population).

La diminution de la part des 15/29 ans est particulièrement marquée à Valence (- 10,8 % entre 2007 et 2017, contre - 3 % au niveau national, - 4 % à Chambéry et - 7 % à Avignon). Cette donnée interroge sur l’attractivité de la ville à leur égard.

La connaissance de l’évolution des classes d’âge permet d’adapter les équipements et les logements proposés.

Un léger regain d’attractivité pour les familles

Le croisement de trois indicateurs permet de constater une meilleure attractivité auprès des familles :

  • L’augmentation des 0/14 ans : 17,6 % de la population en 2017 (11 197 enfants), contre 16,9 % de la population en 2007 (10 937 enfants)
  • L’augmentation des couples avec enfant(s) et des familles monoparentales : après une importante diminution du nombre de ces ménages entre 2007 et 2012 (- 7 %), l’évolution s’inverse avec 8 991 ménages avec enfants en 2017 contre 8 774 en 2012
  • La stabilisation de la taille des ménages (environ 2 personnes) indiquant que la tendance à la diminution de la taille des ménages a cessé depuis 2007.

Cette attractivité auprès des familles ne doit cependant pas occulter les 49 % de ménages valentinois composés d’une seule personne, proportion en hausse continue depuis 2007.

 


Composition des ménages valentinois en 2012
  
Composition des ménages valentinois en 2017

Pour réfléchir à l’adaptation de l’habitat dans les années à venir (nombre de logements, taille des appartements…), la connaissance de l’évolution de la structure des ménages est primordiale.

 Quelques-unes de vos observations sur la démographie

 « L’attractivité de la ville pour les plus de 75 ans nécessite d’adapter la ville aux personnes vieillissantes et aux troubles physiques et cognitifs qu’elles sont susceptibles de présenter. »

« Les jeunes ménages ne restent pas dans le centre-ville car les enfants n’ont pas d’espace sécurisé pour jouer. »

Vous avez une question ? Souhaitez faire une remarque ?

 Laissez votre commentaire ci-dessous. Il sera pris en compte dans la concertation globale autour du PLU de Valence.

 

1 commentaire(s)

  • Commentaire de BERNARD posté le 20 décembre 2020 à 07:30

    En appui aux graphiques, pour le centre ville, la population 30/60ans a peu augmenté .....conséquence de loyers trop cher quand la famille s'agrandit ( loyers x 2 en 20ans) + problème de stationnement

    Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires