Réponses / Mini-quiz #11

Il existe 11 parcs à Valence, saurez-vous les citer ?

Jean Perdrix / Jouvet / Épervière / Trinitaires / Polygone / Marcel-Paul / Delessert / Itchevan / Châteauvert / Saint-Ruf / Davin

À Valence, avec près de 300 hectares d’espaces verts et un recouvrement végétal de 45 % (zones naturelles et agricoles), la nature a toute sa place qu’elle soit à l’état brut ou aménagée dans des parcs. La Ville agit au quotidien pour préserver, protéger et valoriser cet équilibre.

Valence possède 4 fleurs au label national des villes et villages fleuris depuis 2002.
Quel prix spécial a été remis à la Ville lors du passage du jury en 2019 ?

  Le prix de la valorisation des espaces naturels

Ce prix vient récompenser la diversité des canaux et les efforts municipaux pour les mettre en valeur.

À la suite de la visite effectuée par le jury national en juillet 2019, Valence s'est vue doublement récompensée : outre l’attribution pour 3 ans supplémentaires de la 4e fleur dont la Ville est détentrice depuis 2002, celle-ci a obtenu un prix spécial qui vient reconnaître son savoir-faire en matière de valorisation des espaces naturels.  Des canaux aux zones humides, en passant par les sources du Charran, l’accent a été mis sur les îlots de fraîcheur en particulier et l’écologie urbaine en général.

Elle a reçu officiellement ces titres lors de la cérémonie nationale qui a eu lieu le 5 février 2020 à Paris, en présence d'une délégation représentant le service Espaces verts et nature en ville.
En savoir plus sur le label.

 

Quelle est la quantité de broyat réalisée par les services municipaux avec les arbres endommagés suite à l’épisode neigeux du 14 novembre 2019 ?

 20 000 m3

Cette quantité est issue des 20 000 arbres endommagés dans les parcs, squares et sur la voie publique.

Par son ampleur et sa durée, l’épisode neigeux qui a débuté le jeudi 14 novembre 2019 dans l’après-midi et s’est prolongé une grande partie de la nuit, a occasionné des dégâts considérables.
Ils sont comparables, selon les équipes qui sont intervenues sur le terrain, à ceux de la tempête de 1999.

Pendant plusieurs jours, plus de 300 personnes (agents municipaux, spahis, pompiers, particuliers, entreprises, associations) se sont mobilisées pour assurer la sécurité en déblayant les branches et en coupant celles qui risquaient de tomber. À l’heure du bilan, les dommages subis par les arbres situés sur le domaine public (rues, squares, parcs…) sont d’une ampleur exceptionnelle : 6 000 ont été partiellement ou totalement détruits, dont 40 % au moins doivent nécessairement être abattus (soit 2 400 arbres).

En savoir plus.