Restauration des façades sud et nord de la cathédrale Saint-Apollinaire

L’État, qui est propriétaire de la cathédrale, a choisi de restaurer ses façades sud (côté place des Ormeaux) et nord (côté Pendentif).

Les travaux

La pierre employée pour la construction de la cathédrale, bâtie au XIIe siècle et en partie reconstruite au XVIIe siècle, est particulièrement sujette à l’altération.

L’opération de restauration des deux façades prévoit de :

  • Conserver un maximum de matière d’origine : par la consolidation des parements de molasse en. Certains parements en molasse, trop altérés seront remplacés par du grès des Vosges.
  • Redonner de la cohérence historique aux élévations : en harmonisant les greffes de calcaire aux parements anciens en molasse.

Les verrières, menuiseries et systèmes de gestion des eaux pluviales seront également restaurés.

L'organisation du chantier

La zone de chantier sera concentrée sur le parvis de la cathédrale et le long des façades sud et nord.
Côté sud, les échafaudages couvriront la zone d’une petite tourelle, à l’angle de la Place des Clercs et de la rue saint-Didier.

Le planning

Qui mène les travaux ?

  • Maître d’ouvrage : Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes
  • Maîtrise d’œuvre : Architecte en chef des monuments historiques Michel Trubert
  • Entreprises : Vivian et Cie, Sarl Sud France et Atelier Thomas vitraux