« La santé est un état de complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité*. ».

Depuis 2009, la Ville de Valence adhère au Réseau français des Villes santé OMS (Organisation mondiale de la santé) pour une meilleure prise en compte de la santé dans l’ensemble des politiques de la ville. Grâce à ce réseau, Valence partage son expérience au sein d’un réseau régional et national. Pendant cette période particulière de pandémie, les échanges entre villes ont été nombreux et ont permis une meilleure efficacité en faveur du bien-être des habitants.

* Définition de l’Organisation mondiale de la santé

Le Contrat local de santé : un outil au service de la santé des Valentinois

Le 4 avril 2019, la Ville a signé avec 10 partenaires, son 2e Contrat local de santé. Celui-ci a défini 12 axes stratégiques.

Par thématique transversale

  • Prévention et promotion de la santé tout au long de la vie
  • Bien-être psychique
  • Politique vaccinale
  • Santé-environnement
  • Parcours de santé coordonné
  • Veille sur les indicateurs de santé

Et par population

  • Santé des femmes enceintes et des enfants de 0 à 16 ans
  • Santé des jeunes 16-25 ans
  • Bien vivre avec une maladie chronique
  • Aller vers les publics les plus fragiles
  • Santé des personnes en situation de handicap
  • Santé des aînés

Les objectifs du contrat local de santé

  • Développer une politique locale de santé rénovée et mieux intégrée aux politiques publiques pour faire face aux contraintes financières et humaines de plus en plus fortes, aux problèmes de santé et pour établir des stratégies complexes et multiples pour les résoudre.
  • Coordonner et mutualiser les acteurs et les actions : le partage d’expériences et la co-construction des actions est au centre de la démarche CLS.
  • Agir sur les inégalités sociales et territoriales de santé
  • Développer le pouvoir d’agir des habitants : amener chacun à définir ses besoins et à être capable de mobiliser les ressources pour y répondre : à être acteur de sa santé.

Exemples d’actions 

Prévention et promotion de la santé tout au long de la vie

Mise en place de cycles d’activités physiques adaptées aux capacités de chacun ouverts aux Valentinois malades chroniques (avec une prescription médicale).

Bien être psychique

Animation du Conseil local de santé mentale (CLSM) par des groupes de travail pluridisciplinaires et organisation de conférences à destination des professionnels.
Mise en lien des psychiatres du Centre hospitalier Drôme Vivarais avec les médecins généralistes pour une meilleure connaissance et coordination au bénéfice des patients
Recherche collégiale de solutions adaptées pour des personnes présentant des difficultés multiples et complexes d’accès aux soins 

Politique vaccinale

Accueil au centre de vaccinations de la Direction Santé publique (sur rendez-vous) de toute personne de plus de 6 ans afin de mettre à jour ses vaccinations recommandées dans le calendrier vaccinal national. Ce service est aussi agréé pour les vaccinations internationales (notamment fièvre jaune).
Ouverture par la Ville, en lien avec la Communauté professionnelle territoriale de santé, d'un centre de vaccination covid sur le site Bachelard depuis le 3 mai.

Santé environnement                                                               

Coordination des actions de lutte contre l’ambroisie, le moustique tigre, les pigeons, auprès des services de la Ville et de l’Agglomération (espaces verts, voirie, assainissement, urbanisme...).
Mise en place d’actions pour la qualité de l’air dans les écoles.
Actions personnalisées sur l’habitat indigne.

Veille sur les indicateurs de santé

Suivi régulier des professionnels de santé arrivant ou quittant le territoire, pour une bonne connaissance de l’offre de soins, qui permet d’orienter au mieux les professionnels qui cherchent à s’installer à Valence.

Quelques chiffres

10 cosignataires du contrat local de santé

  • L’Agence régionale de santé Auvergne–Rhône-Alpes
  • La Préfecture de la Drôme
  • Le Conseil départemental de la Drôme
  • La Caisse d’allocations familiales de la Drôme
  • La Caisse primaire d’assurance maladie
  • Le Centre hospitalier Drôme Vivarais
  • Le Centre hospitalier de Valence
  • L’Éducation nationale
  • L’Hôpital privé Drôme-Ardèche

58 structures partenaires : associations d’usagers, institutions, professionnels de santé, structures médico-sociales, santé scolaire, associations de santé…

47 % des actions ont pu être mises en place dès la 1re année du CLS.

Stérilisation des chats

La Ville de Valence œuvre avec les associations locales et notamment avec l’École du Chat avec qui elle a signé une convention pour réguler de manière éthique les populations de chats errants par la mise en place de campagne de stérilisation.

En complément, il est important que les Valentinois propriétaires de chat(s) fassent, eux aussi, stériliser leurs animaux.

La stérilisation est le premier acte de protection contre les abandons, les fugues, les maladies  infectieuses, les tumeurs et leur cortège de souffrances.

La stérilisation des chats limite leur prolifération sur un territoire donné, mais pas seulement :

  • Elle prolonge l'espérance de vie de l'animal et prévient l'apparition des cancers.
  • Elle limite les marquages intempestifs et les bagarres.
  • Elle évite les inconvénients des chaleurs (miaulements, fugues, marquage de territoire, agressivité...).
  • Elle évite de manière générale les nuisances pour l’environnement.

Ainsi, les chats sont globalement plus équilibrés, plus confiants et moins stressés.

Contrairement aux idées reçues :

  • La stérilisation ne modifie pas le tempérament des chats qui gardent leur caractère bien à eux.
  • Une première portée n’est pas une nécessité, faire stériliser une chatte avant qu’elle ait eu des petits n’a aucune incidence sur sa santé mentale et physique.
  • Des études montrent que la stérilisation effectuée avant le 4e mois pourrait permettre une meilleure prévention de la prise de poids.

Plus d'infos
Direction Santé Publique : 04 75 79 22 11

Actualités de la Maison Relais Santé

Forum des associations

Comme chaque année, l’équipe de la Maison relais santé sera présente au Forum des associations de Valence aux côtés de bénévoles d’associations afin d'échanger sur les maladies chroniques.

Rendez-vous le samedi 4 septembre, de 10 h à 18 h, à la halle Chaban-Delmas.

Entrée libre / Port du masque obligatoire / Gel hydroalcoolique à disposition à l'accueil

Retrouvez également

  • Tous les lundis matin, une activité physique adaptée ouverte aux personnes souffrant de la maladie d’Huntington animée par le Collectif Sud et proposée par « Huntington France »
  • Une permanence proposée les 2e et 4e jeudis du mois, de 18 h à 20 h par Alcool assistance.
  • Une matériau-thèque proposée par l’association Planète autisme, le 2e jeudi du mois, de 9 h à 11 h 30 et une permanence, le même jour de 17 h à 19 h.
  • Actiom propose également de recevoir les usagers le mercredi matin, sur rendez-vous, pour les guider dans le choix d’une mutuelle santé.

D’autres associations ou réseaux de santé comme PréORéPPOP (Prévention et prise en charge des enfants et adolescents en surpoids ou en obésité) restent présents pour des accueils individuels sur rendez-vous.

Compte tenu des contraintes sanitaires à adapter régulièrement, il est préférable de prendre contact avec la MRS pour les nouvelles demandes.

04 75 79 22 11 - maison.relais.sante @ mairie-valence.fr

Les métiers de la Direction Santé Publique : la Cellule administrative et financière

La Cellule administrative et financière (appelée CAF) de la Direction Santé publique est composée d’agents d’accueil, d’un agent comptable, d’agents administratifs, d’une assistante de direction et d’un responsable.

  • En quoi consiste votre métier ?

    Au sein de la Cellule administrative et financière, nous gérons une multitude de taches diverses et variées. Nous assistons l’ensemble des autres services de la Direction Santé publique. Nous leur apportons un soutien administratif, logistique et matériel.

    L’une des missions principales est l’accueil du public. En tant que service public, le Pôle Santé de la Ville se doit de rendre un service de qualité, un accueil personnalisé et un accompagnement adapté.

    Quand cela est nécessaire, nous pouvons également être amenés à conseiller le public et à l’orienter vers un interlocuteur pouvant répondre à des demandes plus spécifiques.

    L’autre mission quotidienne est la gestion administrative de la Direction : élaborer et mise en forme de courriers, gestion de dossiers d'usagers, gestion de la logistique, commande du matériel...

    L’humain et le sens du service public sont au cœur de nos missions.

  • Selon vous, quelles sont les qualités nécessaires pour faire ce métier ?

    La Direction Santé publique travaille pour et avec différents publics. Nous sommes amenés à recevoir et à travailler avec les services municipaux, des associations, des personnes en situation de handicap, des usagers ou encore des élus.

    Dans ce cadre-là, il est important d’avoir le sens de l’accueil, une aisance relationnelle et le sourire.

    Il nous faut également être réactifs, à l’écoute, tout en restant discrets et bienveillants.

    Enfin, la rigueur, la polyvalence, l’autonomie et l’empathie sont également des qualités nécessaires afin d’exercer ce métier.

  • Quelles sont les qualités nécessaires pour faire ce métier particulièrement au sein de la DSP ?

    Notre direction est composée de différents services : le Centre santé jeunes, le service Prévention et accès aux soins, le service Santé-environnement... Chaque service à ses particularités et ses actions spécifiques. Cela implique donc une grande polyvalence de la part de l’équipe administrative afin d’accompagner au mieux chacun d’entre eux.

    Il est indispensable d’avoir un regard transversal et global de l’ensemble des missions de notre direction pour pouvoir apporter une réponse personnalisée à chaque sollicitation.

    Notre activité exige de connaitre un minimum les différents types de maladie, les divers professionnels et services de santé, l’actualité concernant l’environnement ou encore certains protocoles de prévention.

    Certaines qualités sont indispensables à notre fonction. Étant confrontés à des éléments personnels et confidentiels, nous avons un devoir de réserve et de discrétion envers chacun des usagers. Ce qui implique de savoir prendre du recul et de posséder d’excellentes habiletés relationnelles et communicationnelles (tact, empathie, respect…), le sens du devoir, de l’engagement et de l’observation, ainsi qu’une excellente dextérité.

  • Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce métier ?

    Dans notre métier, le contact humain et les échanges sont importants.

    Au Pôle Santé ou en extérieur pour des actions de prévention, ce métier est riche en partage, en diversité et aucun jour ne ressemble au suivant.

    Nous avons conscience que nous ne sommes pas simplement des agents administratifs mais que nous avons un vrai rôle à jouer dans les actions menées pour le bien de chacun.

    Nous apprécions également le fait de nous sentir utile pour le bien commun et de travailler au sein d’une équipe pluridisciplinaire, dynamique et engagée au service du bien-être et de la santé de la population.

    Cela est très enrichissant et gratifiant.

  • Quel message souhaitez-vous adresser aux Valentinois qui auraient besoin des services de la DSP ?

    Même si la Direction Santé publique est assez discrète, les équipes qui la composent travaillent au quotidien pour leur bien-être et leur santé.

    Au sein du Pôle Santé, une équipe de professionnels œuvrent au quotidien pour votre santé : médecins, psychologues, médiatrices, infirmières, inspecteurs de l’environnement…