L’été, avec les vacances ou un rythme différent du reste de l’année, c'est l’occasion de se recentrer sur soi, de retrouver la famille et les amis, de prendre soin de soi et pour certains d’envisager la reprise d’une activité physique, seul ou en groupe.

Quelques conseils pour une pratique en toute sécurité

Avant de (re)commencer à bouger, vérifiez que votre santé vous le permet. Si vous êtes inactif depuis un certain temps, il est recommandé de réaliser une visite médicale avant toute reprise d’activité physique. Cette visite est fortement recommandée pour les hommes à partir de 35 ans et pour les femmes à partir de 45 ans. Par ailleurs la majorité des clubs et associations exigent un certificat médical avant toute inscription. Si vous reprenez ou débutez le sport, il est conseillé de le faire progressivement. 

  • Évaluez votre niveau, grâce au test d'activité physique proposé sur mangerbouger.fr
  • Commencez par exemple par une programmation de 10 min de marche rapide par jour, avec une progression régulière pour atteindre 30 min quotidiennes ou plus en 4 à 6 semaines.
  • Travaillez ensuite le renforcement musculaire de vos jambes, bras, dos et abdominaux avec 1 à 2 séances par semaine ou en pratiquant votre sport préféré. Quelques exemples d'exercices.
  • Enfin, envisagez des séances d’exercice physique d’intensité plus élevée.

Pour pratiquer davantage d’activité physique, il est important de se fixer un objectif. Les jours où vous n’avez pas le courage de vous y mettre, cet objectif vous rappellera pourquoi vous avez décidé de bouger plus et vous donnera la motivation nécessaire.

Pour vous aider, vous pouvez établir un échéancier hebdomadaire ou mensuel. Par exemple, votre objectif global peut-être : « dans 2 mois, je marcherai 30 min par jour ». Pour y arriver, vous pouvez passer par plusieurs paliers : « la première semaine, je marche 10 min par jour, au moins 4 jours, la suivante je passe à 15 min, et à la troisième je reste à 15 min mais je le fais tous les jours… »

Félicitez-vous ! L’atteinte de cet objectif doit constituer une récompense en soi, et donc être gratifiant pour vous. 

Après l’effort… Restez à l’écoute de votre corps !

Dispositif d'accompagnement vers la pratique d'activité physique et d'aide à la prescription médicale

L'Agence régionale de santé et la Direction régionale de la jeunesse, du sport et de la cohésion sociale de l'Auvergne-Rhône-Alpes ont nommé le Comité départemental olympique et sportif de la Drôme pour mettre en place le dispositif d'accompagnement vers la pratique d'activité physique et santé.

Leurs missions

  • Recenser et valider l'offre d'activités physiques adaptée du territoire. Plus d'infos
  • Organiser la formation. Plus d'infos
  • Prendre en charge individuellement les personnes
  • Communiquer sur le dispositif

Le dispositif s'adresse aux enfants et aux adultes

  • Porteurs de maladies chroniques non transmissibles, en ALD, avec ou sans prescription médicale
  • Présentant au moins un des facteurs de risques suivants: hypertension artérielle, syndrome métabolique, surcharge pondérale, obésité avec ou sans prescription médicale
  • Personnes âgées de + 70 ans repérées fragiles, adressées par un professionnel de santé

Les objectifs

  • Accompagner les bénéficiaires vers une pratique d'activité physique régulière
  • Sécuriser la pratique
  • Accompagner la personne de manière individuelle (entretien avec un enseignant en activité physique adaptée, évaluation des capacités physiques, suivi)
  • Permettre de pratiquer en petit groupe et de commencer en douceur

Une plateforme téléphonique de la Maison Sport Santé est proposée aux bénéficiaires les lundis, mercredis et vendredis, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, au 04 75 75 47 53

2e édition de Move Your Body ! 

Vous souhaitez connaître votre forme physique ?
Vous voulez saisir une opportunité pour commencer ou reprendre une activité physique adaptée et sécurisée ?
Vous avez besoin de conseils pour aller vers une structure qui réponde à vos besoins ?

Le Comité départemental olympique et sportif de la Drôme vous accompagne avec cette offre gratuite et ouverte à toutes et tous, à partir de 18 ans, adaptée selon l’âge et l’état de santé (tests différents).
Inscription individuelle ou en groupe de 10 personnes. Si les créneaux ne répondent pas à vos disponibilités, contactez le Comité départemental olympique et sportif de la Drôme. 

 

 

Fitness géant

Objecti’form propose des sessions gratuites de renforcements musculaires au stade Colette-Besson le mercredi 7 juillet de 18 h 19 h et de 19 h à 20 h et les samedis 3 et 10 juillet, de 10 h à 11 h et de 11 h à 12 h.

Parcours training d’1 h pour les adultes, même débutants, proposé par des instructeurs diplômés d’État.

Inscriptions
Directement sur la page Facebook ou par mail : lobjectiform @ orange.fr

Prévention canicule

Pendant une canicule ou une période de fortes chaleurs, il est nécessaire de : 

  • Boire régulièrement de l’eau
  • Mouiller son corps et se ventiler
  • Manger en quantité suffisante
  • Éviter les efforts physiques
  • Ne pas boire d’alcool
  • Maintenir son habitation au frais en fermant les volets le jour et en aérant la nuit si les températures sont redevenues inférieures à celles de la journée
  • Passer du temps dans un endroit frais (cinéma, bibliothèque, supermarché...)
  • Donner et prendre des nouvelles de ses proches

Le Plan canicule du CCAS

Chaque année, le Centre communal d’action sociale met en place un dispositif de veille lorsque le plan canicule est déclenché par la Préfecture. Les personnes isolées et vulnérables inscrites dans le registre dédié sont alors régulièrement contactées. Pour bénéficier de ce suivi, il suffit de contacter le CCAS

04 75 79 21 50 - ccas-polesolidarites @ mairie-valence.fr
Formulaire d’inscription en ligne
Le Forum - 7, avenue de Verdun
Ouvert de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h, fermé le mercredi matin et le jeudi après-midi (horaires variables en fonction de la crise sanitaire).

Un numéro d’appel national gratuit d’information et de sensibilisation est activé en cas de forte chaleur :

0 800 066 666

Actualités de la Maison Relais Santé

À partir de septembre 2021, la Maison Relais Santé propose un cycle de séances d'activité physique adaptée pour les Valentinois présentant une maladie chronique.

  • Tous les lundis ou vendredis matins
  • Cycle de 14 séances gratuites
  • Début le mardi 21 ou le vendredi 24 septembre

Infos et inscription (obligatoire) : 
Maison Relais Santé - Pôle Santé de la Ville - 4 rue du Clos Gaillard
04 75 79 22 11 - maison.relais.sante @ mairie-valence.fr

Retrouvez également

  • Tous les lundis matin, une activité physique adaptée ouverte aux personnes souffrant de la maladie d’Huntington animée par le Collectif Sud et proposée par « Huntington France »
  • Une permanence proposée les 2e et 4e jeudis du mois, de 18 h à 20 h par Alcool assistance.
  • Une matériau-thèque proposée par l’association Planète autisme, le 2e jeudi du mois, de 9 h à 11 h 30 et une permanence, le même jour de 17 h à 19 h.
  • Actiom propose également de recevoir les usagers le mercredi matin, sur rendez-vous, pour les guider dans le choix d’une mutuelle santé.

D’autres associations ou réseaux de santé comme PréORéPPOP (Prévention et prise en charge des enfants et adolescents en surpoids ou en obésité) restent présents pour des accueils individuels sur rendez-vous.

Compte tenu des contraintes sanitaires à adapter régulièrement, il est préférable de prendre contact avec la MRS pour les nouvelles demandes.

04 75 79 22 11 - maison.relais.sante @ mairie-valence.fr

Les métiers de la Direction Santé Publique : médiatrice santé de la Ville

Jade Escoffier est la médiatrice santé de la Ville de Valence

  • En quoi consistent vos missions au sein de la Direction santé publique ?

    La mission première de la médiatrice santé au sein de la Ville est l’accompagnement individuel des personnes pour faire un point sur leur droit et l’accès aux soins et les accompagner vers les professionnels de santé adéquats.

    De plus, des actions collectives de prévention et de promotion de la santé, en lien avec les partenaires du territoire, sont mises en place en soutien aux professionnels de santé et médico-sociaux qui souhaitent améliorer la prise en charge de leurs patients.

    Cette mission ne pourrait se faire sans une bonne coordination essentielle avec les différents acteurs du territoire : travailleurs sociaux dans les équipements de quartiers, assistantes sociales, cabinets de professionnels libéraux…

    Ce sont ces mêmes partenaires qui identifient et alertent en premier lieu sur des situations pouvant être suivies par la médiatrice santé.

  • Où peut-on vous rencontrer ?

    Pour faciliter les rencontres et instaurer un climat de confiance, le lieu de rendez-vous est défini en fonction des possibilités de chacun : à domicile, au Pôle santé de la Ville, dans un équipement de quartier...

    Mon périmètre d’intervention est principalement dans les 5 quartiers Politique de la Ville (Chamberlière, Le Plan, Fontbarlettes, Valensolles, Polygone). Ce cadre est défini par la politique de la Ville qui a identifié des situations de précarité plus importantes sur ces secteurs et a souhaité mettre en place des moyens supplémentaires pour réduire les inégalités territoriales et sociales de santé pour les habitants de ces quartiers souvent éloignés des institutions.

  • En quoi consiste un accompagnement de santé ?

    Les accompagnements varient suivant les besoins exprimés par les personnes et ceux que je peux repérer. À partir de ces besoins, avec la personne accompagnée, je définis un plan d’actions pour aller vers le soin. Cela peut aller d’une simple ouverture de droits aux soins jusqu’à l’accompagnement à un rendez-vous chez un professionnel de santé, préparé ensemble en amont.

    En 2020, j’ai été en lien avec une centaine de personnes. Un tiers des situations ne nécessitaient pas une intervention médiation santé, je les ai donc accompagnées vers les professionnels adaptés.

  • Quelle est votre formation ?

    Je suis assistante sociale depuis 2017. J’ai travaillé durant 2 ans au Conseil départemental de Haute-Savoie. Ma formation de travailleur social m’a permis d’intégrer la Ville de Valence en septembre 2019 pour occuper ce poste de médiateur santé.

    Ainsi, je suis formée à la fonction de repérage, d’information, d’orientation et d’accompagnement temporaire. J’ai une connaissance fine de mon territoire d’intervention, des acteurs et des publics pour jouer le rôle d’interface entre l’usager et les professionnels.

  • Qu’est-ce qu’il vous plaît dans ce métier ?

    Mon poste est riche en rencontres de personnes dont le parcours de vie, l’âge, la composition familiale sont très différents. Chaque situation est unique ce qui rend mes journées singulières.

    Plusieurs aspects des missions qui caractérisent ce poste me plaisent tout particulièrement. Tout d’abord le fait de travailler :

    • dans une équipe pluridisciplinaire permettant ainsi d’échanger sur des situations parfois complexes
    • avec les partenaires et participer aux actions d’ « aller vers » pour parler santé
    • sur un territoire bien défini (les Quartiers politique de la ville). Cela me permet de prendre le temps d’accompagner au mieux les personnes et créer un vrai lien de confiance.

    J’ai une grande satisfaction de voir des situations progresser positivement.

    Toutefois, il m’est difficile de trouver un équilibre entre les attentes des patients et la réalité du système de santé qui est parfois complexe.